RTBFPasser au contenu
Rechercher

Patrimoine

Cette dague de Toutankhamon est d’origine…extraterrestre !

Une dague ayant appartenu à Toutankhamon est faite dans du fer de météorite

Les Martiens n’ont rien à voir dans cette histoire, sachez-le. Une dague découverte en 1925 dans le tombeau de Toutankhamon intrigue les scientifiques depuis longtemps. En cause : la composition de ses matériaux. Aujourd’hui, l’arme s’avère avoir été forgée avec du fer de météorite, directement tombé de l’espace.

Lorsque la tombe du mythique pharaon Toutankhamon est ouverte pour la première fois en 1922 par Howard Carter et son équipe, des centaines d’objets précieux sont découverts autour du sarcophage et dans les différentes pièces de la sépulture. Il faut des mois pour tout inventorier, et ce n’est qu’en 1925 que cette dague en fer au pommeau d’or, longue de 34,2 cm, est identifiée.

Grâce aux tablettes d’argile d’Amarna, d’anciennes sources écrites diplomatiques, on pense connaître la provenance de l’objet. Il s’agirait d’un cadeau de mariage offert au pharaon Amenhotep III, le grand-père de Toutankhamon, ayant vécu entre 1417 et 1379 avant notre ère, soit lors de la 18e dynastie à laquelle ils appartiennent tous les deux. L’arme d’apparat aurait été offerte par un souverain étranger, le roi du Mitanni, royaume antique situé dans l’actuelle Syrie, où l’objet a peut-être été fabriqué.

La dague est un assemblage de plusieurs matériaux : de l’or, du cristal de roche, des pierres précieuses (lapis-lazulis, cornaline et malachite) et du fer, "collés" ensemble avec de la chaux associée à de la matière organique, une technique qui n’était pas utilisée en Egypte à l’époque, ce qui confirme la provenance étrangère de l’objet. C’est en tout cas ce que des scientifiques d’Egypte et du Japon ont pu déterminer dans une nouvelle étude, publiée dans la revue Meteoritics and Planetary Science.

Le pommeau et le fourreau de la dague de Toutankhamon, en or, finement ciselés et décorés de pierres précieuses.
Le pommeau et le fourreau de la dague de Toutankhamon, en or, finement ciselés et décorés de pierres précieuses. © T. Matsui – Meteoritics & Planetary Science 2022

Il faut dire que la composition de la dague intrigue les scientifiques depuis un certain temps. Déjà en 2016, une autre étude menée par une équipe italo-égyptienne avait déterminé que la lame de fer comportait d’importantes concentrations de nickel, de cobalt, de phosphore, de carbone et de soufre. Une composition semblable à celle du fer provenant des météorites. Mais l’étude n’avait pu prouver avec plus de certitude la provenance spatiale du métal. Grâce à la nouvelle étude, c’est maintenant chose faite.

Les analyses spectrométriques et chimiques ont été réalisées au Musée du Caire, sans prélever de matière sur l’objet précieux afin de ne pas l’abîmer. Elles ont pu démontrer que la lame est faite d’octaédrite, un alliage de fer et de nickel qui ne se compose pas sur Terre, mais bien dans l’espace.

La dague "spatiale" de Toutankhamon, analysée sous toutes ses coutures
La dague "spatiale" de Toutankhamon, analysée sous toutes ses coutures © T. Matsui – Meteoritics & Planetary Science 2022

Après être tombée sur notre planète sous forme sphérique il y a probablement 28 millions d’années, la météorite de fer a sans doute été trouvée dans la nature et confiée aux mains expertes des forgerons de l’époque. L’identification du métal qui compose la dague nous en apprend plus sur l’utilisation du fer, il y a 3300 ans, alors que nous sommes aux prémices de la métallurgie. Ainsi, il a fallu atteindre une température de plus de 900 degrés pour faire fondre le fer spatial et le modeler en lame.

Si elle a visiblement été offerte par un souverain étranger, on ne sait pas encore où la dague prestigieuse a été confectionnée, ni d’où proviennent les matériaux. Un mystère de plus concernant le fabuleux trésor de Toutankhamon (et dont la reconstitution sera exposée à Bruxelles, en avril prochain).

 

1000 Jours dans l’Histoire

HOWARD CARTER ET TOUTANKHAMON

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

17 juin 2022 à 10:45
Temps de lecture2 min
30 mars 2022 à 12:11
Temps de lecture1 min

Articles recommandés pour vous