RTBFPasser au contenu

Techno

Cette carte interactive Pokemon Go vous permet de géolocaliser le Pokémon qui vous manque

Cette carte interactive Pokemon Go vous permet de géolocaliser le Pokémon qui vous manque.
09 août 2016 à 13:002 min
Par Aurore Peignois


Réunissez dans un appartement bruxellois deux développeurs fans de Pokémon Go, retirez-leur des scripts (un système numérique) qui leur permettaient jusqu’alors de trouver aisément, grâce à des cartes " illégales " chaque bestiole, ajoutez-leur une semaine de congés pluvieuse et voici le résultat… un tableau en ligne de chaque Pokémon avec le nombre et la fréquence de ses apparitions mais surtout : avecles endroits où il est le plus présent.

Simon Vandereecken, 28 ans et Amaury Lesplingart, 31 ans se sont creusé les méninges pendant 3 jours. En compagnie d’une petite centaine de développeurs répartis à travers le monde, ils ont réussi à développer un serveur pour analyser les données du jeux fournies par Nantic, l’entreprise qui a développé Pokemon Go.

Une fois en place, il a fallu traiter et ordonner ces données. Amaury a donc développé un outil simple (à découvrir ci-dessous) et un site web qui répertorient sur une carte de Google où trouver l’un des 221 Pokémons présents à Bruxelles.

" On s’est vite rendu compte que les gens ne quittaient plus le Parc Royal car c’était là apparemment que se trouvait le plus grand nombre de Pokémons différents. On a voulu savoir si c’était vrai et ensuite, si certains n’étaient plus facilement trouvables et en plus grand nombre dans d’autres parcs de Bruxelles notamment ", explique Simon.

En simulant auprès des serveurs de Nantic la présence physique de smartphones à divers endroits de Bruxelles, les développeurs bruxellois ont récolté une masse impressionnante de données sur le jeu. " Par exemple, on s’est rendu compte que le Parc Josaphat à Schaerbeek était un nid à Salamèche. Du moins, pour le moment. Il y a deux semaines ce n’était pas le cas. En faisant cette data-analyse, on s’amuse en quelque sorte avec et contre les développeurs du jeu. On essaie de comprendre leur logique et les différentes phases de Pokemon Go. C’est un petit peu le jeu du chat et de la souris avec eux jusqu’à ce qu’ils comprennent également comment on y est arrivé et qu’ils nous coupent les accès ",explique Simon Vandereecken.

Il vous manque quelques spécimens rares pour remplir votre sac à dos ? Découvrez le Pokedex bruxellois, l’index numérique Pokemon Go d’Amaury et Simon en cliquant sur le Pokemon qu'il vous faut, ci-dessous. Bonne chasse !

(Quant aux Pokestops, ils sont tous répertoriés ici).

Article original paru sur notre site Vivre ici.

Loading...

Sur le même sujet

17 déc. 2016 à 16:00
3 min
12 août 2016 à 05:30
1 min

Articles recommandés pour vous