RTBFPasser au contenu
Rechercher

QR

« C’est une foutaise », Georges-Louis Bouchez (MR) tacle Ecolo sur ses idées en matière d’énergie

« C’est une foutaise », Georges-Louis Bouchez (MR) tacle Ecolo sur ses idées en matière d’énergie.
24 févr. 2022 à 00:42Temps de lecture2 min
Par Maud Wilquin

Le président du MR, Georges-Louis Bouchez, Georges-Louis Bouchez était l’invité de "QR le débat" ce mercredi. Avec un représentant du MR et du PS entre autres, ils discutaient de l’épineuse thématique de la taxation belge. "Nous avons assisté à une scène extraordinaire sur le plateau", s’est-il exclamé. "Mr. Zacharie (Arnaud Zacharie, secrétaire général du CNCD, ndlr) nous a dit qu’il fallait davantage taxer les comportements polluants et récompenser et inciter ceux qui ne le sont pas", répète-t-il. "Tout le monde a acquiescé. Et maintenant, on nous explique qu’il faut baisser la fiscalité sur le carburant et sur l’énergie. Ma position, c’est que cette idée qui vient des écologistes selon laquelle plus l’énergie est chère, moins elle est consommée, plus c’est bon pour la planète, c’est une foutaise." Il s’explique : "La réalité pour les gens qui n’ont pas d’autre alternative, c’est que ça flinguera tout simplement leur portefeuille parce qu’il faut bien se chauffer. Ça ne sauvera pas la planète."

Le MR en revanche propose de baisser la TVA minimum à 5% parce que c’est le plafond minimal européen et d’y intégrer de nouveaux biens comme le numérique "pour rendre du pouvoir d’achat à nos concitoyens."

Georges-Louis Bouchez : "L'idée des ECOLO selon laquelle une énergie plus chère sera moins consommée, c'est de la foutaise"

QR le débat

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

" Aujourd’hui, un pays qui dépend du fossile, c’est de la folie "

Thomas Dermine (PS), secrétaire d’Etat pour la Relance et les Investissements stratégiques, et Georges-Louis Bouchez en sont ensuite venus à l’éventuelle nouvelle hausse des prix de l’énergie due au conflit russo-ukrainien. "Le meilleur investissement stratégique que l’on puisse faire sur le long terme, et que l’on fait, c’est investir dans la rénovation énergétique. C’est ce que nous avons fait à travers des plans massifs d’isolement et d’investissement en matière d’énergies renouvelables", indique Thomas Dermine. "Et en ce qui concerne le court terme, je passe la main à Mr. Bouchez."

Thomas Dermine : "La première mission du gouvernement est de protéger le pouvoir d'achat"

QR le débat

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

"Vous voyez qu’on fait partie du même gouvernement !", réagit Georges-Louis Bouchez. "L’énergie chère, et en particulier l’énergie fossile, c’est la nouvelle réalité du monde. Il ne faut pas essayer de faire croire aux gens que demain le pétrole et le gaz seront moins chers", affirme-t-il en mettant en cause la raréfaction de gisement et des raisons géopolitiques. "Nous devrons consommer de plus en plus d’énergie électrique en raison des stratégies européennes, la production électrique doit donc être maîtrisable et pour cela nous devons rester dans le nucléaire. Aujourd’hui, un mégawatt de nucléaire est produit à 35 euros. Il est vendu sur le marché au niveau électrique à 300 euros. Ça veut dire que si on négocie bien ce différentiel, c’est de l’argent qu’on peut rendre au consommateur. À la place, on veut nous entraîner dans une dépendance au gaz, à la Russie, dans des prix qui restent élevés. Aujourd’hui, un pays dépendant du fossile c’est de la folie, et je dirais même de la stupidité."

Le président du MR, Georges-Louis Bouchez, veut rester dans le nucléaire

QR le débat

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Dans deux ans, on vote

Chroniques

Belgique : d’une guerre, l’autre

Belgique

Articles recommandés pour vous