RTBFPasser au contenu

Regions

C’est le moment d'ajouter de l’eau de distribution à votre citerne d’eau de pluie. Pas n’importe comment, souligne Aquawal.

C’est le moment d'ajouter de l’eau de distribution à votre citerne d’eau de pluie. Pas n’importe comment, souligne Aquawal.
16 mai 2022 à 04:302 min
Par Simon Bériaux

Notre pays traverse une période de sécheresse dont on ne voit pas la fin à court terme. Les producteurs et distributeurs d’eau conseillent de remplir les citernes d’eau de pluie dès maintenant, afin d’alléger le réseau quand la météo sera encore plus chaude. La plupart des propriétaires trouveront le conseil inutile : leur citerne est souvent équipée d’une vanne et d’un clapet anti retour assurant le basculement d’un réseau à l’autre. Mais voilà, ce système très largement répandu est illégal.

Il fait sec. Les citernes se vident, entraînant parfois une modification de la couleur de l’eau de pluie, voire des odeurs désagréables. Cédric Prevedello, conseiller scientifique chez Aquawal, la fédération du secteur de l’eau, invite les ménages à remplir les citernes sans attendre d’en arriver là : "L’idée est de le faire quand il ne fait pas encore trop chaud. La consommation augmente naturellement avec la température. En stockant aujourd’hui, on évite que tout le monde tire sur le réseau en même temps. Le faire aujourd’hui permettra donc d’alléger le réseau d’eau ultérieurement. Ajouter 1000 litres d’eau coûte 5 euros en moyenne, et permet de tenir 1 à 3 semaines selon les usages."

Le clapet anti retour dans le collimateur

Certains s’étonneront de ce conseil, dans la mesure où la plupart des citernes sont équipées d’un dispositif assurant déjà cette manipulation. Cédric Prevedello met en garde : "La loi en Wallonie – mais aussi en Flandre, à Bruxelles et chez nos voisins - interdit toute connexion physique entre le réseau habituellement alimenté en eau de pluie et celui alimenté en eau de distribution. Les kits à deux vannes avec un éventuel clapet anti retour que l’on trouve quasi systématiquement – et qui permettent le basculement – sont donc interdits pour des raisons de sécurité au niveau de la qualité de l’eau fournie. Il existe en effet une possibilité de contamination du réseau d’eau de distribution par les bactéries naturellement présentes dans l’eau de pluie".

 

Parfois, cette contamination s’étend aux installations du voisinage. Les distributeurs réagissent alors rapidement et interrompent l’alimentation. Les travaux incombent alors au propriétaire…

Depuis juin 2021, la conformité des nouvelles citernes est contrôlée par un certificateur agréé. Actuellement limitée aux nouvelles installations, cette procédure pourrait un jour concerner les installations préexistantes.

Alors, comment faire ?

Deux options existent pour remplir sa citerne en toute légalité : un kit de remplissage garanti sans contact entre les eaux de pluie et de distribution d’une part ; le recours au bon vieux tuyau d’arrosage d’autre part.

Articles recommandés pour vous