RTBFPasser au contenu
Rechercher

High tech

Ces poubelles suédoises qui parlent auraient pu être une bonne idée si elles n'étaient pas sexistes !

Ces poubelles suédoises qui parlent auraient pu être une bonne idée si elles n'étaient pas sexistes !
15 juin 2022 à 09:30Temps de lecture1 min
Par RTBF avec AFP

De passage à Malmö, vous tomberez peut-être nez à nez avec une poubelle qui vous félicitera d'avoir jeté votre déchet. Une initiative séduisante sur le papier mais pas du meilleur goût si on y prête une oreille attentive.

Une voix féminine un peu trop sensuelle

Après le buzz d'une ville du Québec faisant du rap pour pousser ses concitoyens à recyclerMalmö, troisième ville la plus importante de Suède, a trouvé une solution pour le moins surprenante : deux poubelles qui parlent aux passants pour les sensibiliser à la bonne gestion des déchets.

Situées à proximité du pont Davidshallsbron, ces bennes à la voix robotisée n'ont pas manqué d'amuser les internautes, comme on peut le constater à travers les commentaires postés sous la vidéo Youtube (ci-dessous). Une bonne idée pour autant ? Pas sûr.

Le fait de recourir à un accessoire "gadget" comme subterfuge pour convaincre des adultes de jeter correctement leurs détritus à la poubelle peut au pire exaspérer, au mieux faire sourire. Mais c'est plutôt du côté de la voix de ces bennes à ordures que le bât blesse.

Sulfureuse, suave, sexuelle : tous les préjugés sexistes sont présents.

La poubelle va même jusqu'à pousser des cris de jouissance ("Oh oui, encore !", "Mmm, un peu plus à gauche la prochaine fois !") quand quelqu'un y dépose un déchet.

Loading...

La femme-objet, éternel outil marketing

Selon des informations recueillies par la chaîne américaine CNN, le projet ne fait (du moins pour le moment) pas mention de poubelles parlantes dotées d'une voix d'homme. Doit-on comprendre par là que seule une voix féminine est efficace pour convaincre les citadins de garder leur ville propre ?

Malheureusement, utiliser les attributs féminins pour les transformer en "objets de désir" dans le seul but d'attirer les regards ou de générer des ventes reste monnaie courante. Tapez "pub sexiste" dans Google et vous constaterez que les réclames misogynes ne sont hélas pas l'apanage des années 50.

Un exemple parmi tant d'autres ? Le slogan "As-tu la chance de te taper une bonne Française ?" accompagné d'une paire de fesses et de jambes dénudées appartenant à une femme photographiée de dos en talons aiguilles. Derrière cette affiche, la marque française de compléments alimentaires Corgenic Corp. La publicité date de 2016...

Sur le même sujet

Le sexisme au quotidien persiste, selon un rapport

Relationnel

Sexisme ordinaire à l’université : sortir du déni

Articles recommandés pour vous