RTBFPasser au contenu
Rechercher

Exposition - Accueil

Ces nouvelles plateformes de NFT s’imaginent en galerie d’art numérique

L’intérêt pour les NFT s’est tassé au premier trimestre 2022, selon un rapport de la plateforme de veille Chainalysis
10 juin 2022 à 08:59Temps de lecture3 min
Par AFP

Après avoir atteint des sommets en 2021, le marché des NFT commence à montrer des signes de faiblesse. Pas de quoi inquiéter les fondateurs de Verse, une nouvelle plateforme spécialisée dans la vente de jetons non fongibles. Elle propose aux collectionneurs de découvrir une sélection de NFT curatée par des artistes et des spécialistes de l’art.

En matière de NFT, il y en a pour tous les goûts. Les "collectibles", ces jetons numériques fondés sur un modèle génératif comme les fameux (et très convoités) Bored Ape Yacht Club et les CryptoPunks ; et le "crypto-art", ces œuvres digitales authentifiées en tant qu’objets uniques grâce à la technologie blockchain.

Cette deuxième catégorie n’est pas la plus facile à trouver sur les plateformes de vente spécialisées comme OpenSea, Rarible ou encore Nifty Gateway. Les collectionneurs doivent s’armer de patience pour trouver une œuvre numérique d’un artiste réputé, parmi tous les NFT mis en vente. Un problème auquel espère remédier la start-up Verse.

Elle s’appuie sur des artistes, des curateurs et des spécialistes de l’art pour proposer aux collectionneurs de crypto-art des jetons non fongibles de qualité muséale. "Nous voulons offrir de la sécurité à nos utilisateurs. Toutes les œuvres répertoriées sur Verse sont réalisées par des artistes crédibles et établis", peut-on lire sur le site de Verse.

Une première exposition de crypto-art, intitulée "This is Tomorrow", sera organisée dès le 16 juin. Elle a été assemblée par 12 artistes et 12 curateurs dont Simon Denny, Tyler Hobbs, Noah Davis et Elena Soboleva, selon The Art Newspaper. Pour Jaime Gourlay, directeur général de Verse, cette initiative permet aux acheteurs potentiels de sauter le pas avec confiance.

Une grande partie du problème actuel est que des anonymes sans la moindre réputation à perdre peuvent s’en tirer en faisant n’importe quoi sur le marché des NFT.

"Ce que nous voulons faire, c’est créer une plateforme où ces curateurs peuvent avoir quelque chose qui ressemble presque à un magasin Amazon. Les collectionneurs peuvent y acheter [des NFT] directement auprès de personnes ayant une bonne réputation [dans le monde de l’art]", a-t-il expliqué à la publication spécialisée.

Curater pour mieux convaincre

Verse n’est pas la seule initiative à vouloir aider les collectionneurs à franchir le pas du crypto-art. Le galeriste Vito Schnabel s’est donné la même mission avec Art Official. Cette plateforme cherche à "élargir l’expérience de l’art numérique et à rendre les mécanismes de son acquisition plus accessibles et transparents pour le grand public". Elle fonctionne comme une galerie d’art : les collectionneurs peuvent découvrir une sélection de NFT choisie par Vito Schnabel. On y trouve notamment des créations de Francesco Clemente, Gus Van Sant ou encore Jordan Kerwick.

La galerie Pace a, elle aussi, lancé sa propre plateforme spécialisée dans la vente de NFT. Son nom ? Pace Verso. Les crypto-collectionneurs peuvent tenter d’y acquérir des créations digitales de John Gerrard, Zhang Huan, Lucas Samaras et même les NFT rattachés aux sculptures que Jeff Koons enverra prochainement sur la Lune. Autant de projets qui attestent l’engouement des artistes pour cette technologie, qui chamboule le monde de l’art depuis plus d’un an.

Mais est-ce la même chose du côté des acheteurs ? Difficile de répondre tant le marché des NFT est fluctuant. L’intérêt pour ces certificats de propriété numérique inscrits dans la blockchain s’est tassé au premier trimestre 2022, selon un rapport de la plateforme de veille Chainalysis. Le volume des dépenses a chuté de 3,9 milliards à 964 millions de dollars entre février et mars derniers.

Cette volatilité n’inquiète toutefois pas les acteurs du marché des NFT. La preuve : la plateforme SuperRare a ouvert, le 19 mai, une galerie éphémère à New York pour convaincre les derniers récalcitrants du potentiel des jetons non fongibles.

Sur le même sujet

T’choupi, le personnage culte de Thierry Courtin, se met aux NFT

High tech

Une chaîne de restaurants fait gagner à ses clients des NFTs, mais qu’est-ce que c’est ?

Le 8/9

Articles recommandés pour vous