RTBFPasser au contenu

Psychologie

Ces compliments qui peuvent être mal pris selon les pays

Ces compliments qui peuvent être mal pris selon les pays
01 mars 2021 à 13:001 min
Par RTBF TENDANCE avec AFP

Faire un compliment, même si l’intention est la plupart du temps tout à fait louable, peut s’avérer un exercice plus périlleux qu’il n’y paraît.

S’il est de bon augure de bannir de ses habitudes l’envie de "complimenter" une personne sur son physique sans que celle-ci ait sollicité notre avis ("T’aurais pas maigri, toi ?"), attention aussi aux codes culturels.

Car d’un pays à l’autre, une remarque aux allures flatteuses peut être perçue comme une insulte et vice-versa…

"T’as de beaux cheveux, tu sais !"

Flatter quelqu’un sur ces cheveux sera à première vue bien reçu. À condition, bien sûr, de ne pas verser dans l’injonction capillaire (subie fréquemment par les personnes aux cheveux crépus, en particulier les femmes) ou d’éviter les phrases du type : "Ah bah, je préfère largement cette coupe à la précédente !".


Lire aussi : 6 conseils pour prendre soin naturellement des cheveux crépus


Mais attendez-vous tout de même à des surprises selon votre interlocuteur. En Chine, il est par exemple tout à fait courant que l’on vous complimente parce que vos cheveux sont très noirs. Pas tellement pour l’intensité de la couleur mais pour la vitalité qu’elle symbolise. En effet, les cheveux bien foncés sont perçus comme un signe d’excellente santé.

"Que tes jambes sont droites !"

En Asie, il n’est pas rare de distribuer les louanges à une personne aux jambes interminables, littéralement en utilisant l’expression "avoir les jambes droites". Une manière de vanter les mérites d’une silhouette filiforme répondant aux diktats tenaces de la minceur, là encore le plus souvent adressée aux femmes...


Lire aussi : Comment les images de corps sexualisés nous font tolérer le harcèlement


"C’est écœurant, merci, j’en reprendrais bien !"

Parfois, les compliments peuvent aussi sonner comme de véritables insultes. Au Québec, le terme "écœurant" ou son équivalent anglophone "disgusting" peuvent au contraire exprimer l’excellence.


Lire aussi : Et ailleurs, à quelle heure soupe-t-on ?


Ne prenez donc pas la mouche si un habitant de Montréal vous dégaine un : "Hum, écœurant !" tout sourire, après avoir goûté votre tarte préparée avec amour. Car il s’agit probablement bel et bien d’un compliment !

Articles recommandés pour vous