RTBFPasser au contenu

Chroniques Culture

Ces Belges à (re) découvrir : Hubert Lampo

Hubert Lampo (1920-2006)

Écrivain et poète flamand, Hubert Lampo compte parmi les plus renommés et appréciés de son époque. "De komst van Joachim Stiller" ("La Venue de Joachim Stiller"), sorti en 1960, constitue son œuvre phare et particulièrement emblématique du courant littéraire qu’il incarne : le réalisme magique.

Né en 1920, notre jeune Anversois semblait d’abord voué à une carrière d’enseignant : diplômes d’instituteur et de régent en poche, il travaille dans une école primaire d’Anvers pendant la Seconde Guerre Mondiale. On note aussi une activité à l'ancêtre de la Letterhuis (Maison des Lettres), à Anvers, l’Archief en Museum voor Vlaams Cultuurleven (AMVC).

Secrétaire de rédaction à la Nieuw Vlaamsch Tijdschrift (La Nouvelle Revue flamande), Hubert Lampo collabore à plusieurs magazines comme critique d’art, notamment dans la rubrique Kunst en Cultuur du quotidien socialiste Volksgazet.

La part de mystère dans le réel

Hubert Lampo s'impose comme l'un des représentants du réalisme magique en Flandre et en Belgique en général. Ce style de fiction littéraire décrit une vue réaliste du monde moderne tout en insérant des éléments étranges et irrationnels.

Les personnages ont beau être ancrés dans le réel, ils sont rattrapés par une part de mystère qui les dépasse. Cette dimension inexplicable prend la forme d’archétypes qui, après avoir notre inconscient collectif, peuvent se manifester dans nos rêves.

Chez Lampo particulièrement, ce mystère induit la présence d’une angoisse indéterminée dont on ne peut échapper qu’en présence d’un sauveur.

L’œuvre la plus représentative de ce courant chez l’auteur est sans doute "De komst van Joachim Stiller" ("La Venue de Joachim Stiller"), sorti en 1960. Alors qu’il mène une vie tranquille, le journaliste Freek Groenevelt reçoit une lettre qui vient bouleverser son quotidien. La répétition de signes mystérieux et de faits troublants convint alors le journalise de l’existence d’un univers parallèle dont il ne peut se défaire qu’en remettant en cause sa raison.

Véritable chef-d’œuvre littéraire, ce roman de Lampo s’est retrouvé entre les mains de nombreux jeunes des années 60 et 70. En 1976, il est adapté au cinéma par Harry Kumel.

Décédé le 12 juillet 2006 à Essen de la maladie d’Alzheimer, Hubert Lampo laisse derrière lui 23 romans, 15 essais, des nouvelles et nombreuses traductions en français et en allemand.

Ses propres œuvres seront traduites dans pas moins de 12 langues, et certaines seront adaptées au grand écran. Plusieurs prix littéraires prestigieux ont été décernés à l’auteur flamand, entre autres, le "Driejaarlijkse Staatsprijs voor verhalend proza", en Flandre, pour "De komst van Joachim Stiller" en 1963.

Il fut d’ailleurs plusieurs fois visé pour le Prix Nobel de littérature et officiellement candidat en 1982.

Articles recommandés pour vous