Jam

Ces 10 gadgets du CES 2023 promettent de changer votre vie audiophile

Le CES 2023, 115 000 visiteurs et 330 000 oreilles avides de nouveautés (c) Consumer Technology Association.

© Tous droits réservés

18 janv. 2023 à 09:38Temps de lecture7 min
Par miht

D’un casque audio purifiant l’air à des haut-parleurs fins comme du papier, la cuvée 2023 du CES ne déméritait pas en matière de nouveautés audio et tech. JAM. compile pour vous les 10 nouveautés les plus attendues de cette année.

C’est de saison. Le Consumer Electronics Show tente de nous redonner foi en l’année à venir par la magie (supposée) de la technologie. Arpenté par 115 000 visiteurs, le gros rendez-vous tech de Vegas a, une fois de plus, ravi les fans d’écrans géants casse-gueule et de lunettes en réalité (presque bien) augmentée. Barre de son, enceintes intelligentes, casque, amplis ... l’audio y occupaient également une place de choix, notamment via une présence marquée de platines vinyles de diverses confessions.

De vraies nouvelles idées y ont aussi germé. A commencer par une balance audio s’ajustant automatiquement, par la magie du head-tracking chez Razer. Au-delà de LG qui réinventait le haut-parleur automobile, le CES faisait également la part belle à des casques audio dont le Dyson Zone, qui semblait tout droit sortis d’une fable dystopique.

Précisons que pour une question de décence financière, cette sélection zappe, volontairement la Hi-Fi haut de gamme. On ne vous parlera donc pas des très alléchants nouveaux éléments de la 2000 Series de Yamaha qui tape en plein néo rétro (une grosse tendance du salon). Et encore moins du trio de préampli, ampli et alimentation que NAIM dévoilait à 21 000 €.

1/ JBL - Spinner BT

© JBL

Les vinyles sont à ce point mainstream qu’on en croise désormais en tête de gondole, entre les légumes et le papier WC, chez Colruyt. Ivres de sillons, certains wannabe audiophiles déchantent toutefois après l’achat de leur platine, en s’apercevant que la connectivité souvent filaire de cette dernière limite sérieusement leur usage. La Spinner BT de JBL s’adresse directement à eux en mettant l’accent sur le sans-fil, pour une écoute sereine de 33 et 45 tours.

Enceintes portables, casques audios et autres barres sons sont donc ici invités à la fête grâce à du bluetooth (quasiment) sans perte via un codec AptX HD. Privé d’antiskating et de réglage par contrepoids de son bras, la Spinner BT se profile comme une platine d’entrée de gamme. Son design orange n’en est pas moins sexy. Notons que ce modèle doté d’une courroie et d’un pré ampli s’accompagne d’une cellule Audio Technica "de qualité" selon JBL qui ne précise pas sa nature exacte. Comptez 425 euros, dès ce troisième trimestre.

2/ Victrola - Stream Onyx

© Victrola

Les adeptes de Sonos ressemblent parfois aux membres d’une secte. Il faut dire que le fabricant d’enceintes multi room qui remportait, l’an dernier, un procès contre Google (pour violation de cinq de leurs brevets) soigne son écosystème. Après avoir récemment créé des radios digitales exclusives animées par Thom York, les Chemical Brothers et David Byrne, le fabricant accueille la Stream Onyx, une deuxième platine de Victrola dans sa nébuleuse.

Ce modèle environ 200 € moins cher que la précédente Victrola Stream Carbon passe certes par des matériaux moins premium que cette dernière. Mais elle se profile comme un cas unique dans l’univers vinylique puisqu’elle envoi son signal en Wi-Fi ou en Ethernet dans l’écosystème Sonos. Equipée d’une cellule (d’entrée de gamme) Audio-Technica AT-VM95E, la Stream Onyx se contrôle via une appli iOS et Android. Son tarif et sa date de sortie européens n’ont pas encore été dévoilés. Comptez 600 dollars aux USA, dès le mois prochain.

3/ Audio-Technica - Sound Burger

© Audio-Technica

On avait vraiment voulu glisser le Sound Burger d’Audio-Technica dans notre sélection de cadeaux de Noël audiophiles, il y a quelques semaines. La réédition collector de ce tourne disque portable sorti initialement en 1983 s’était hélas conclue par un implacable et immédiat sold out. Conscient de cet engouement, Audio-Technica annonce une deuxième livrée de sa platine portable équipée d’une batterie rechargeable (via une prise USB).

Affichant 12 heures d’autonomie, cette dernière se connecte toujours en bluetooth ou en sortie auxiliaire (RCA) à une enceinte portable. Le numéro collector affiché sur la précédente édition (lancée à l’occasion du 60ème anniversaire de la marque) n’est plus d’actualité ici. Mais à un tarif de 229 € et avec plusieurs coloris, le Sound Burger devrait cartonner. D’autant que son nom fait, à lui seul, saliver.

4/ Razer - Leviathan V2 Pro

© Razer

Le potentiomètre de balance d’un ampli hi-fi est un outil précieux pour qui veut palier un défaut de symétrie d’une paire d’enceintes, face au point d’écoute. En accentuant le son émanant d’un haut-parleur gauche ou droit, ce bouton magique permet ainsi de ne pas devoir s’assoir pile face à sa chaine hifi pour avoir une image stéréo équilibrée. Razer a bien compris toute l’importante de ce réglage et l’applique avec panache sur son Leviathan V2 Pro.

Repérant en permanence la position de la tête du joueur, cette barre son ajuste ainsi sa balance sonore en temps réel pour un réglage optimal. L’accessoire audio intègre une caméra infra-rouge alimentant une intelligence artificielle pour réaliser son tour de passe-passe. Ses cinq haut-parleurs intégrés (accompagnés d’un subwoofer) qui livrent donc une spatialisation audio variable simulent un 5.1 et plus étonnement le port d’un casque. Comptez toute de même 490 € dès le mois prochain.

5/ Razer - Project Carol

© Razer

Pourquoi la plupart des chaises gaming doivent-elles s’inspirer du sport automobile ? Une autre voie n’est-elle pas possible ? Chacun son opinion face au look parfois criard de ces mobiliers incontournables sur Twitch. Avec son Project Carol, Razer leur ajoute en tout cas une couche baroque supplémentaire. Cet oreiller s’attachant au niveau d’un appuie tête promet ainsi de reproduire un son surround 7.1 calibré pour une écoute de proximité selon le constructeur. Une idée déjà présente dans certaines voitures mais aussi sur cet accessoire surround improbable de Creative dans les années 90.

Surprise du chef, ce coussin transforme les signaux sonores en vibrations permettant de mieux localiser les adversaires en match. Cette technologie baptisée Interhaptics (entièrement automatisée) se double d’une batterie intégrée de 8 heures d’autonomie. A ce jour, le Project Carol reste un concept pour Razer. Notons que le rachat récent de THX par ce dernier oriente à fond son R&D et sa gamme de produits dans l’audio.

6/ Sennheiser - IE 200

© Sennheiser

Les bons vieux écouteurs filaires ont de l’avenir et ceux qui sont tombés en panne de batterie d’AirPods au plus mauvais moment de la journée le confirmeront. Fréquemment brandis comme un accessoire hype ces dernières années (ici et notamment), ces derniers font de la résistance notamment chez Sennheiser. Le constructeur allemand dévoilait ainsi à Vegas, ses IE 200 un modèle intra-auriculaire promettant une expérience audio haut de gamme. Le tout, à un prix contenu.

Étanche et dotée d’un cordage en nylon tressé, cette paire tarifée à 150 € se profile comme l’entrée de gamme d’une série IE où défilent trois autres modèles aux finitions plus prestigieuses. On notera toutefois que les IE 200 intègrent tout de même les True Response Transducer de Sennheiser. Soit des transducteurs à bande extra-large (plus d’infos sur ce terme barbare ici) offrant notamment moins de distorsion sonore à haut volume et des sessions d’écoute longue durée confortables. Notons que cette tech est directement transplantée des IE 900 leur grand frère haut de gamme à 1500 €.

7/ Dyson - Zone

© Dyson

Le Dyson Zone n’est pas le dernier accessoire à la mode des human pups, ces fétichistes adeptes de jeux de rôle canins. Difficile à assumer en public (à part lors d’un concert de Daft Punk), ce casque audio doublé d’un purificateur d’air avance une protection contre du pollen, des bactéries et des émissions de gaz de circulation. Mais aussi contre des éléments auxquels personne ne pense comme de la poussière de pneu automobile, en plein freinage.

En pratique, un compresseur et un filtre à air à double couche logés dans les écouteurs du casque purifient l’air respiré. Malin, le mode Auto du Dyson Zone ajuste en outre sa force de filtration automatique en observant la vitesse de déplacement de son utilisateur via un accéléromètre intégré. Contrairement au Razer Zephyr, cet accessoire doublé d’un masque qui s’attache magnétiquement au casque ne protège toutefois pas du Covid. Le bousin compatible avec Siri et Google Assistant se tarifiera aux environs de 1000 €. Le prix à payer pour veut ressembler à Dark Vador sans son casque.

8/ Piano LED Plus

© Piano LED Plus

Le petit monde de la tech promet régulièrement de transformer sans efforts ses adeptes en musicien doué. Si la réalité est tout autre, Piano LED Plus clignote comme une très bonne idée en matière d’accompagnement pédagogique pour apprendre le piano. Cette start-up française déroule ainsi une bande LED se fixant au-dessus des touches d’un clavier.

Précisant quand et où appuyer, cette guirlande lumineuse attend que les touches soient enfoncées pour poursuivre ses indications... Coiffé d’un port USB et MIDI, l’accessoire s’installe sur un piano classique ou un synthétiseur pour accompagner l’apprenti pianiste sur le clavier. Comptez 300 euros tout de même.

9/ LG Display Automotive - Thin Actuator Sound Solution

© LG Display Automotive

Les haut-parleurs automobiles disparaîtront-ils un jour ? LG Display Automotive en est convaincu et présentait au CES des Thin Actuator Sound Solution sensés les remplacer. Ces feuillets de 12 x 6 cm (pas plus grands qu’un passeport) se glissent derrière un tableau de bord, un habillage de porte ou une garniture de plafond pour les transformer en haut-parleur.

S’inspirant des caisses de résonance d’instruments de musique à cordes, cette technique se dévoilait au fil à bord d’une démo automobile une douzaine d’Actuator gérant les aigus, les mediums mais pas les basses. Le tour de passe-passe récompensé d’un Innovation Award au CES évoque directement l’Ac2ated Sound une installation audio et automobile de Continental similaire. En co développement plus depuis cinq ans, ce dernier avait intéressé Sennheiser sans que l’on ait toutefois eu de nouvelles depuis lors. 

10/ Mercedes + Dolby Atmos

© Mercedes

Vu le marasme économique ambiant, d’aucuns diront (à juste titre) qu’il est indécent d’évoquer une option automobile à 6752 €. Mais comme pour la climatisation ou la radio stéréo en leur temps, on ne peut qu’espérer que le Dolby Atmos automobile se démocratise à l’avenir. En clair, Mercedes se targue ici d’être le premier constructeur au monde à proposer un nouveau standard d’écoute audiophile hyper immersif.

La marque étoilée déballait donc au CES 23 une installation de 31 haut-parleurs complétée de huit transducteurs canalisant le son à travers les sièges et, par extension, les occupants du véhicule. Annonçant " une révolution équivalente à celle du passage du mono à la stéréo ", Mercedes et Dolby ont travaillé leur écosystème puisqu’ Apple Music et Universal Music l’alimenteront en contenu. L’option disponible sur sa Classe S (via son récent pack Burmester High-End 4D) arrivera prochainement sur les prochaines livrées des EQE et EQS.

Inscrivez-vous à la newsletter Jam

Recevez chaque semaine toutes les actualités musicales proposées par Jam., la radio "faite par des êtres humains pour des êtres humains"

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous