RTBFPasser au contenu

EuranetPlus

Certains estiment que la crise grecque est une bonne chose, pourquoi?

Certains estiment que la crise grecque est une bonne chose, pourquoi?
05 févr. 2015 à 09:56 - mise à jour 05 févr. 2015 à 10:272 min
Par Céline Biourge

Pour ce journaliste, spécialiste de la finance et chroniqueur sur la RTBF, qui s'exprimait dans Matin Première ce jeudi, "le nouveau gouvernement grec réclame un assouplissement des mesures d’austérité qu’on impose à son pays et on voit des revendications comparables dans d’autres Etats, comme en Espagne où le parti Podemos entend lui aussi réduire l’austérité budgétaire. De plus en plus d’investisseurs pensent que ce courant devrait, à terme, faire pencher la balance un peu plus vers une certaine souplesse budgétaire. Un tel assouplissement budgétaire serait favorable à la croissance économique, il rendrait du pouvoir d’achat aux consommateurs et il autoriserait de nouvelles dépenses publiques, ce qui pourrait relancer l’économie".

Quant à savoir si cela ne risque pas d’inquiéter les investisseurs qui prêtent aux États, au risque de se retrouver dans une nouvelle crise de la dette de la zone euro, Philippe Galloy répond : "Il y a cinq ans, je vous aurais répondu oui. Mais la situation a changé considérablement : aujourd’hui, les taux d’intérêts appliqués aux Etats sont tombés à des niveaux historiquement bas. Et le point de vue des économistes a changé aussi : alors qu’il y avait beaucoup d’adeptes d’un retour rapide à l’équilibre budgétaire, il y a désormais de plus en plus de partisans d’un peu plus de souplesse, pour ne pas étouffer le timide retour à la croissance. Mais la Grèce va devoir jouer serré, comme le démontre la décision de la Banque centrale européenne hier soir : la BCE a coupé un accès aux liquidités aux banques grecques. Toujours est-il que les investisseurs espèrent qu'à l'avenir, l’Europe misera un peu plus sur le redressement de l’économie que sur l'austérité budgétaire. Cet espoir a encouragé les achats d'actions européennes sur les marchés".

Reste à savoir pour les investisseurs, s'il est encore temps d’acheter des actions européennes aujourd’hui ? "D’après les économistes, oui. Mais n’oubliez pas que c’est toujours une prise de risque et qu’il ne faut y consacrer qu’une partie de votre patrimoine. La diversification reste la règle d’or. On ne le répétera jamais assez", conclut le journaliste.

C. Biourge

Sur le même sujet

08 févr. 2015 à 18:32
2 min
05 févr. 2015 à 15:10
9 min