RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions

Certains CPAS entraveraient la lutte contre la fraude sociale

Certains CPAS entravent la lutte contre la fraude sociale
24 mars 2015 à 01:12 - mise à jour 24 mars 2015 à 20:04Temps de lecture1 min
Par Belga News

Le patron de l'Inspection sociale, Jean-Claude Heirman, évoque un "grand problème". Il s'agirait de plus "d'un millier de dossiers de fraude sociale à traiter par an", rapporte L'Echo mardi.

"Supposons que nous attrapons des gens qui travaillent au noir et que nous voulons voir s'ils reçoivent un soutien d'un CPAS. Eh bien, certains CPAS invoqueront toujours leur secret professionnel et les inspecteurs du travail reviendront bredouilles", explique Jean-Claude Heirman. Les procureurs généraux demandent une modification de la loi afin que les CPAS déclarent spontanément des cas d'infraction au code pénal social qu'ils découvrent dans leur travail.

"Je préfèrerais que le Fédéral mette de l'énergie au contrôle de la fraude fiscale"

Pour le ministre wallon des Pouvoirs locaux, Paul Furlan, interrogé par Carl Defoy : "On peut admettre légitimement que la confiance place un certain nombre de nos concitoyens dans leurs assistants sociaux auxquels ils vont finalement révéler une partie de leur vie, parfois relativement douloureuse, souffrent mal la divulgation de ces informations. Il faut certainement faire la chasse à tout type de fraude, je préfèrerais que le Fédéral mette de l'énergie au contrôle de la fraude fiscale".

Et quand le gouvernement Michel demande aux assistants sociaux, qui seraient au courant de fraudes, d'avertir directement la justice, pour Paul Furlan, il va trop loin : "Je pense que ce gouvernement fédéral a pris une orientation très à droite, oubliant encore une fois tout à fait les aspects de fraudes fiscales pour se concentrer uniquement sur un certain nombre de cas marginaux. On tombe là dans des méthodes qui rappellent d'autres souvenirs un peu plus douloureux".

 

RTBF et Belga

Des CPAS refusent de collaborer dans les enquêtes de fraude

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous