RTBFPasser au contenu

Certaines personnes ne pourront pas être évacuées d’Afghanistan, avertit l’Espagne : "Les talibans deviennent plus agressifs"

Certaines personnes ne pourront pas être évacuées d’Afghanistan, avertit l’Espagne : "Les talibans deviennent plus agressifs"

Le gouvernement espagnol a averti mardi que certaines personnes qu’il voudrait évacuer d’Afghanistan ne pourraient pas être exfiltrées du pays en raison de la situation "vraiment dramatique" sur le terrain.

"Nous allons évacuer le plus de gens possible, (mais) il y aura des personnes qui resteront sur place pour des raisons qui ne dépendent pas de nous, mais bien de la situation qu’il y a là-bas", a admis la ministre espagnole de la Défense, Margarita Robles, sur la radio Cadena Ser.

Ces déclarations surviennent alors que les talibans, qui contrôlent le pays, ont réaffirmé que toutes les troupes étrangères devraient avoir quitté Kaboul le 31 août, ce qui laisse environ une semaine aux pays occidentaux pour mener à bien l’évacuation de leurs ressortissants encore sur place et des milliers d’Afghans qui ont collaboré avec eux.

"C’est une situation très frustrante pour tout le monde, parce que, même pour ceux qui parviennent à atteindre Kaboul, l’accès à l’aéroport est extrêmement compliqué", a poursuivi Mme Robles, qui a souligné qu’il restait encore "beaucoup de gens" à sortir du pays.

"Les talibans deviennent plus agressifs, il y a des tirs, il y a une situation de violence plus évidente, les contrôles sont chaque fois plus durs […] la situation est vraiment dramatique et ça devient chaque jour de pire en pire, parce que les gens sont conscients que les délais se réduisent", a-t-elle ajouté.

Mais, a-t-elle assuré, "nous allons essayer jusqu’au bout" de procéder à ces évacuations.

 

 

Sur le même sujet

JT 23/08/2021

Articles recommandés pour vous