RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Liège

Centrale de Coo : le demi-siècle d’un outil au rôle de plus en plus important dans la transition énergétique

Dans la salle des machines de la centrale

La centrale hydroélectrique de Coo à Trois-Ponts a officiellement soufflé ses 50 bougies ce vendredi.

Cette centrale de pompage-turbinage d’Engie est située dans un ancien méandre de l’Amblève, détourné au 18e siècle par les moines de l’abbaye de Stavelot en créant artificiellement la célèbre cascade de Coo.

Vue du bassin inférieur
Vue du bassin inférieur RTBF - Martial Giot

Depuis 50 ans, la centrale de Coo est un maillon essentiel du système électrique belge et elle joue un rôle de plus en plus important dans la transition énergétique du pays. Thierry Saegeman, CEO d’Engie Belgique, explique : "La centrale de Coo permet d’équilibrer l’offre et la demande d’électricité à tout moment. Et comme il y a de plus en plus d’énergies renouvelables, intermittentes par nature, il faut sans cesse pouvoir le réajuster. La centrale de Coo démarre aujourd’hui 10.000 fois par an pour rééquilibrer cette offre et cette demande. Elle a été construite comme une grosse réserve d’électricité qui permettait, en cas de déclenchement d’une unité nucléaire, endéans deux minutes, de produire l’équivalent d’une grosse centrale nucléaire de 1000 mégawatts pendant environ six heures. Aujourd’hui, c’est devenu un outil qui gère l’intermittence du système.".

Une turbine-pompe
Une turbine-pompe RTBF - Martial Giot

L’outil que constitue la centrale de Coo continue à évoluer. Des travaux y sont en cours. "Notre plus grand investissement du moment ici, c’est l’extension de la capacité, de 7,5%, la capacité et la production d’énergie hydraulique à partir de ce site : un investissement local de plus de 60 millions d’euros.", détaille Thierry Saegeman.

RTBF - Martial Giot

Articles recommandés pour vous