RTBFPasser au contenu

Exposition - Accueil

Centenaire de la Première Guerre mondiale - Les deux expositions sur la guerre 14-18 à Liège se dévoilent

Centenaire de la Première Guerre mondiale - Les deux expositions sur la guerre 14-18 à Liège se dévoilent

La première exposition, intitulée "J'avais 20 ans en 14", se tiendra à la gare de Liège Guillemins et est organisée par la société Europa 50, qui était déjà à la manoeuvre pour "Golden Sixties" et "SOS Planet", deux grands succès publics ayant à eux deux attiré plus d'un demi-million de visiteurs.

Sur un espace de 4.000 mètres carrés, "J'avais 20 ans en 14" abordera la Grande Guerre en Belgique et dans le monde, via sept points de vue différents: celui des chefs d'armée, des soldats, des médecins, des civils, des artistes, des résistants et des vainqueurs. "Cela nous permettra d'éviter tout manichéisme", estime Jacques Broun, concepteur.

Des objets rares, jamais montrés, devraient être exposés. Les organisateurs prévoient peu de textes mais des mises en situation. "Le but est d'éveiller des émotions. Pour bien comprendre, il faut ressentir", affirme Jacques Broun.

La seconde exposition, "Liège dans la tourmente", se tiendra à l'espace Saint-Antoine dans le centre-ville sur 1.000 mètres carrés. Elle est organisée par la Ville et la province et portera spécifiquement sur la guerre telle qu'elle a été vécue à Liège.

Différents volets seront abordés: la belle époque avant le conflit, le viol de la neutralité belge dès l'arrivée des Allemands le 4 août, les batailles de Liège et des forts, les exactions et le quotidien des civils. "Nous reconstituerons aussi la vie d'une famille liégeoise réelle, qui avait conservé toutes ses archives de l'époque", détaille Claudine Schloss, conservateur des fonds patrimoniaux de la ville.

Ces deux événements différents se veulent malgré tout complémentaires. Les tickets d'entrée (vendus à 11 euros) donneront accès aux deux expositions. Selon les organisateurs, le choix de deux implantations distinctes se justifie par un manque d'espace et la volonté de bénéficier des retombées pour l'horeca aussi dans le centre-ville. Même si l'éloignement géographique des deux sites pourrait décourager certains visiteurs de découvrir les deux expositions.

Les organisateurs espèrent attirer 400.000 personnes.


Belga

Articles recommandés pour vous