RTBFPasser au contenu
Rechercher

Espace

Ce mercredi soir, une nuit presque sans nuages pour observer la "superlune du tonnerre" en Belgique

11 juil. 2022 à 10:03 - mise à jour 13 juil. 2022 à 21:22Temps de lecture2 min
Par Adeline Louvigny

Ce mercredi soir, une superlune — une lune plus grande et plus brillante que d’habitude — sera visible dans le ciel : elle se lèvera à 22h23 pour se coucher à 4h52, le matin du 14 juillet.

En Belgique, il sera possible de se remettre des chaleurs extrêmes de la journée avec une balade nocturne au clair de superlune : le phénomène sera très clairement visible grâce aux conditions météorologiques favorables, a indiqué lundi la plateforme météorologique Meteovista.

Si la superlune de juin portait le doux nom de "Super lune des fraises" (car elle coïncidait avec la récolte de ce fruit), celle de juillet s’habille de la puissance des orages, en se nommant "superlune du tonnerre" (le mois de juillet étant une période propice à ces événements météorologiques).

Ce phénomène se produit lorsque la pleine lune coïncide avec le passage à une distance minimale de la Terre, soit à son périgée. Il a lieu car l’orbite de la lune autour de notre planète n’est pas un cercle, mais une ellipse : la distance qui sépare la Terre de son satellite naturel varie donc tout du long. Notre super lune de juillet sera "seulement" à 356.509 kilomètres, soit 50.000 kilomètres de moins que lorsqu’elle est à son apogée, soit le plus loin de la Terre.

La "superlune", un terme à l’origine astrologique

Le nom scientifique exact de cet événement est "pleine lune du périgée". Ce terme de "superlune" a en fait été inventé par l’astrologue Richard Nolle dans les années 70. Il explique l’invention de ce terme dans cet article de 2007, dans "The Mountain Astrologer", où il considère que ces super lunes peuvent être un "fort signal de perturbations géophysiques majeures", ce qui est "une question d’intérêt particulier dans le domaine de l’astrologie". Quoi de plus pratique que de donner une définition plutôt large de la supe lune, et, en tant qu’astrologue, d’y prédire toute sorte d’événements terrestres, souligne ainsi l’auteur du blog "Autour du Ciel", Guillaume Cannat.

Mais même si ce terme n’a pas de réel fondement scientifique, il a l’avantage d’être largement compréhensible par tous et toutes : raison pour laquelle il a été repris par la NASA, puis les médias, depuis quelques années. Voir une lune plus grande et lumineuse que d’habitude reste une belle occasion d’émerveillement nocturne, elle mérite donc amplement de bénéficier d’un petit superlatif.

Sur le même sujet

La nouvelle fusée de la Nasa en place pour son décollage vers la Lune dans 12 jours

Monde

La France rejoint le programme de la Nasa sur l'exploration de la Lune, et signe un traité sur les activités qui y sont menées

Sciences et Techno

Articles recommandés pour vous