RTBFPasser au contenu
Rechercher

Journal du classique

Ce compositeur crée des "partitions animalières" à partir de photographies de compagnons à quatre pattes

19 juil. 2022 à 15:01 - mise à jour 20 juil. 2022 à 06:34Temps de lecture2 min
Par Céline Dekock

Une chat-phonie ou un a-dog-io pour violon et orchestre ? Voilà l’idée assez fantasque de ce compositeur qui crée des partitions animalières à partir de photographies de nos petits compagnons à quatre pattes. Et au-delà d’être une pièce artistique à afficher au-dessus de son piano, c’est également une réelle pièce musicale.

Si vous avez un animal de compagnie, il est fort probable que votre téléphone portable déborde de photos de votre petit compagnon, dans toutes les positions possibles. Il n’y a pas à dire, les maîtres sont souvent gagas de leur animal de compagnie. Et si vous recherchez une idée originale pour immortaliser visuellement votre meilleur ami, ce compositeur basé à Jérusalem a trouvé la solution.

Noam Oxman est un musicien et compositeur, diplômé de l’Académie de danse et de musique de Jérusalem. C’est aussi un amoureux des animaux et un passionné d’art. Il a donc décidé de rassembler ses différentes passions et de créer un service qu’il a intitulé "Sympawnies", un jeu de mots mêlant "Symphony" et "paw" qui signifie en anglais "patte". Concrètement, il propose de réaliser une partition musicale à partir du portrait de votre animal de compagnie. Les notes sont disposées sur la partition de telle sorte qu’elles représentent l’animal en question.

Au-delà la dimension esthétique et visuelle de la partition, qui a la contrainte de suivre les contours de l’animal qu’elle représente, la composition dépend également du caractère de l’animal. Lorsqu’il a carte blanche, cet amoureux des animaux – qui a d’ailleurs trois chats qui ont chacun une partition à leur effigie – intègre le caractère de l’animal dans son choix d’instrumentation. C’est un véritable portrait musical qu’il propose de réaliser.

Et lorsqu’on regarde les titres de ses compositions, Noam Oxman est un adepte des jeux de mots musico-animaliers. Sur son compte Instagram, nous pouvons voir quelques-unes de ses réalisations, qui portent le titre de "sympawnies", de "to-cat-a", d’adogio ou encore d’Allegro Moderabbit.

Toujours sur son compte Instagram, Noam a répondu à quelques questions qui reviennent souvent sur son travail. Il explique notamment que les partitions lui prennent entre 2 jours à plusieurs mois de travail, en fonction de la grandeur de la pièce à réaliser et des demandes spécifiques qui lui ont été faites. Quant à ses choix d’instrumentations, Noam explique qu’il peut y avoir deux cas de figure, si le commanditaire lui laisse carte blanche, il tente de baser ses choix sur la personnalité et le caractère de l’animal. Mais il arrive souvent que le commanditaire lui "impose" l’instrument solo de la pièce à composer. Il explique qu’il a déjà reçu une commande d’un quintette de la part d’un ensemble et qu’il a eu le plaisir d’entendre sa composition jouée en concert.

Vous pouvez découvrir le travail de Noam Oxman sur sa page YouTube ou sur son compte Instagram. 

Loading...

Sur le même sujet

Une scène emblématique du film "Amadeus" analysée à la lumière de la partition du Requiem de Mozart

Journal du classique

L’hymne à Nikkal, la plus ancienne partition musicale connue au monde se dévoile en musique

Journal du classique

Articles recommandés pour vous