Tipik

“Carrie, la vengeance” : remake d'un cauchemar intemporel de Stephen King

© SONY PICTURES

30 sept. 2022 à 13:54Temps de lecture2 min
Par Liam Debruel

La diffusion de ce remake de 2013 sur Tipik rappelle le grand nombre d’adaptations des ouvrages du King de l’horreur…

Stephen King et le cinéma, c’est une belle histoire qui ne semble jamais s’arrêter. Ses ouvrages continuent en effet de rester au cœur d’adaptations sur grand (mais également petit) écran, avec plus ou moins de réussite. C’est d’ailleurs avec "Carrie", le roman qui a propulsé sa carrière, que tout a commencé. Avant la version réalisée par Kimberly Pierce (et diffusée le 5 octobre sur Tipik), il y avait le classique de Brian De Palma. Sorti en 1976, ce film révélera Sissy Spacek dans le rôle-titre, tout en disposant de têtes bientôt reconnaissables dans les seconds rôles, comme John Travolta. Le succès du film amènera toute une vague de transpositions des livres de Stephen King avec une popularité aussi croissante que la productivité de l'auteur du récent "Billy Summers".

© SONY PICTURES

De nombreux succès à travers les années

Plusieurs de ces films sont devenus des classiques comme “Les évadés”, “La ligne verte”, "Christine” ou encore “Shining”. Ce dernier a été marqué par des tensions entre Stephen King et Stanley Kubrick concernant certaines tournures prises par le film ou même leurs idées sur les fantômes, le premier y voyant une forme de malédiction tandis que le second y voit l’espoir d’une vie après la mort. Face à un film qu’il désavoue, le romancier se lancera dans une transposition plus fidèle de son livre en 1997 avec une minisérie de trois épisodes dirigés par Mick Garris. Ce dernier avait déjà adapté l’auteur en 1994 dans “La nuit déchirée” et le refera en 2004 avec “Riding the bullet”. En 2017, le King de l’horreur avait droit à quatre films : deux sur Netflix avec “1922” et “Jessie” et deux sur grand écran avec “Ça” et “La tour sombre”. Si ce dernier a connu un sort extrêmement défavorable financièrement, le film d’Andy Muschietti a su s’imposer comme un énorme succès, devenant même le plus gros succès du cinéma d’horreur avec plus de 700 millions de dollars au box-office mondial pour un budget de 35 millions. Cette année, Stephen King a connu une nouvelle adaptation avec “Firestarter”, avec Zac Efron au casting, et se retrouvera sur Netflix avec” Le téléphone de M. Harrigan”. Ce dernier sera disponible le 5 octobre sur la plateforme, le même jour que la diffusion de “Carrie, la vengeance” sur Tipik.

Un remake en forme de passage de flambeau

Mais qu’en est-il de ce remake du film qui aura lancé cette vague d'adaptations ? Chloé Grace Moretz ("Kick-Ass") incarne cette lycéenne timide et brimée par ses camarades de classe qui va se découvrir des pouvoirs surnaturels. La jeune actrice a déclaré ne pas avoir regardé les autres versions de son rôle afin de ne pas être influencée, malgré l’ombre pesante de la prestation marquante de Sissy Spacek. Face à elle, Julianne Moore campe la mère de Carrie et dont la foi intense va avoir son importance dans la bascule de l’héroïne. Si Kimberly Pierce a hésité à tourner ce remake, elle finira par accepter après avoir appelé Brian de Palma qui a exprimé sa confiance en la réalisatrice. Ce passage de flambeau a rassuré la metteuse en scène tout en rappelant la nature intemporelle des récits de Stephen King, adaptés encore et encore à travers les années avec le même entrain cauchemardesque.

 

“Carrie, la vengeance”, le mercredi 5 octobre à sur Tipik et en replay sur Auvio.

Inscrivez-vous à la newsletter Tipik!

Le vendredi matin, Tipik vous informe sur les événements et concours à suivre pour le week-end et la semaine à venir.

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous