Quel Temps!

Carnet nature : Les anciennes variétés d’arbres fruitiers, un patrimoine à préserver !

Verger hautes tiges

© Virginie HESS

À partir du mois de septembre, la plupart des variétés de pommes atteignent la maturité et doivent donc être récoltées.

Initialement, les fruits de nos régions étaient produits dans des vergers traditionnels constitués de fruitiers hautes tiges, des arbres dont la hauteur du tronc atteint entre 1,75 m et 2 m et dont la cime s’élève jusqu’à 10 m à l’âge adulte. Afin de rationaliser l’espace, on faisait pâturer le bétail à l’ombre des feuillages. On parlait alors de " prés-vergers ". Ceux-ci connurent leur apogée à partir de la fin du 19e siècle jusque dans les années 40’où la demande en fruits frais de table était très importante.

La Wallonie ne comptait alors pas moins de 1200 variétés de pommes et 1000 variétés de poires !

Depuis les années 50, on a perdu 97% de nos vergers traditionnels. La fruiticulture intensive a pris le pas sur les anciennes pratiques, délaissant tout ce patrimoine gustatif et agricole au profit de quelques variétés très productives. Aujourd’hui, la Jonagold représente 80% du marché de la pomme belge.

Découvrir les pommes et poires locales !

On réalise aujourd’hui qu’il est essentiel de sauvegarder et de restaurer les anciens vergers. De plus en plus de producteurs remettent à l’honneur la diversité fruitière de Wallonie en replantant des arbres hautes tiges. En tant que consommateur, nous pouvons les encourager en nous approvisionnant en pommes et poires locales. L’occasion aussi de découvrir toutes ces saveurs oubliées qui raviront les palais !

Les vergers, oasis de vie

Les vieux vergers ont aussi un réel intérêt pour la biodiversité. Les chouettes chevêches, les chauves-souris et les lérots logent volontiers dans les cavités des vieux fruitiers, tandis que les pics épeiche se nourrissent des larves cachées sous leurs écorces. De nombreux insectes xylophages se nourrissent du bois mort tandis que les butineurs comme les abeilles, les bourdons, certains coléoptères se pollinisent les fleurs des fruitiers participant ainsi à leur reproduction.

Verger hautes tiges
Verger hautes tiges Virginie HESS

Vous avez prévu de planter un arbre fruitier dans votre jardin cet automne ? Pensez à privilégier les anciennes variétés hautes tiges de votre région ! Certaines pépinières proposent une gamme de fruitiers traditionnels.

Enfin, le Centre wallon de Recherches Agronomiques (CRA-W) à Gembloux travaille à la sauvegarde et à la valorisation des anciennes variétés fruitières de nos terroirs. Retrouvez toutes les infos les fruitiers, leur plantation et leur entretien sur le portail de la Wallonie.

 

Articles recommandés pour vous