RTBFPasser au contenu
Rechercher

Quel Temps!

Carnet nature : accueillir les hirondelles de fenêtre chez soi

Hirondelles de fenêtre

Chaque année au printemps, les hirondelles reviennent d’Afrique où elles ont passé l’hiver. Elles migrent vers le sud durant la saison froide pour trouver suffisamment de nourriture car elles mangent essentiellement des insectes. Dès le mois d’avril, elles reviennent dans les zones qui les ont vues naître pour se reproduire à leur tour.

Trois espèces d’hirondelles nichent en Belgique : l’hirondelle de rivage, qui apprécie les berges des cours d’eau, l’hirondelle de cheminée (ou rustique) qui affectionne les granges et étables en zone agricole, et l’hirondelle de fenêtre qui s’installe volontiers sur les façades de nos maisons, tant en ville qu’à la campagne.

Comment reconnaître l’hirondelle de fenêtre ?

Nid d’hirondelles de fenêtre
Nid d’hirondelles de fenêtre Pauline Saive
Nid artificiel

Ce joli passereau est reconnaissable à ses ailes et sa queue d’un brun noirâtre, à son ventre blanc et à sa queue nettement fourchue, mais sans filets (contrairement à sa cousine l’hirondelle de cheminée).
L’hirondelle de fenêtre est peu craintive et construit son nid sous les corniches des toitures et dans les encadrures de fenêtres, même en pleine ville.
Très bavarde, elle lance en groupe des " trrriitttt " aigus et répétés. Son chant est gazouillant et désordonné.
Des populations en forte régression
Au cours des trente dernières années, les effectifs d’hirondelles en Belgique ont connu un déclin important, et en particulier dans les zones rurales.
Les causes de ce phénomène sont multiples :
- Le manque de nourriture : il y a de moins en moins d’insectes à mesure que les milieux naturels s’appauvrissent ou disparaissent.
- La disparition des sites de nidification.
- Les périls rencontrés sur les chemins migratoires : avancée du désert, détérioration des lieux d’hivernage en Afrique, etc.
 

Coin sauva au jardin
Coin sauva au jardin Pauline Saive
Flaque de boue

Il est possible d’agir en faveur des hirondelles en leur offrant le gîte et le couvert. Voici quelques conseils pour les accueillir au mieux chez vous.

Les hirondelles de fenêtre construisent leur nid avec de la boue qu’elles mélangent à leur salive. Veillez donc à entretenir une flaque d’eau boueuse à proximité de votre habitation.

Il est également possible d’installer des nids artificiels (construits à la manière des nids naturels) qui pourront être colonisés ou qui amèneront les oiseaux à construire d’autres nids à côté de ceux-ci. Placez bien les nids sous les toitures ou bords de fenêtres pour les protéger des intempéries et des prédateurs, à 4 m de hauteur minimum et orientés sud-est.

Afin d’éviter que les déjections ne salissent la façade, il peut être utile de fixer une planchette en bois sous le nid qui réceptionnera les fientes.

Enfin, pour aider ces oiseaux insectivores, l’idéal est de créer au jardin des zones dédiées à la nature sauvage, d’aménager des points d’eau (petites mares, etc.), et de favoriser les fleurs mellifères de chez nous (indigènes).

Articles recommandés pour vous