RTBFPasser au contenu

Le 8/9

Carlos Alcaraz peut-il gagner Roland-Garros ? 3 raisons de croire à l'exploit

L'actu sport : Carlos Alcaraz

Le 8/9

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

09 mai 2022 à 08:422 min
Par François Saint-Amand

La nouvelle sensation du tennis masculin a frappé un grand coup en remportant les Masters 1000 de Madrid… à seulement 19 ans. À quelques jours de Roland-Garros, peut-il créer l’exploit ? Eby Brouzakis a livré son avis dans Le 8/9.

Déjà sur le court des grands. L’Espagnol Carlos Alcaraz a simplement été impitoyable face à Alexander Zverev en finale du Masters 1000 de Madrid qu’il a balayé 6-3, 6-1, en une heure de jeu. L’Allemand, n° 3 mondial, était pourtant tenant du titre.

En une semaine, il a assommé coup sur coup les 3 favoris de la terre battue, tout cela à deux semaines de Roland-Garros. À 19 ans, le prodige du tennis masculin peut-il se mettre à rêver de son premier Grand Chelem ?

Un talent précoce face à des Nadal et Djoko moins en forme

Tombeur des meilleurs joueurs du monde, Carlos Alcaraz fait aussi tomber les records un à un.

Après avoir été le premier tennisman à arriver jusqu’en quarts de finale de l’US Open à l’âge de 18 ans en 2021, après être devenu le plus jeune joueur à atteindre le top 10 du classement ATP, 17 ans après… Nadal, le joueur originaire de Murcie devient le plus jeune joueur, après Stéfanos Tsitsipás, à éliminer Rafael Nadal et Novak Djokovic dans un même tournoi sur terre battue. Carlito vient en effet de fêter seulement ses 19 ans ce 5 mai et devient n° 6 mondial.

Ce n’est plus de l’insolence, c’est du grand art. Si l’Espagnol de 35 ans - qui a failli être éliminé par David Goffin en huitièmes - et le Serbe de 34 ans ne sont certes "plus les épouvantails qu’ils ont été" tempère Eby Brouzakis, "cela reste une performance assez dingue".

Oscar Del Pozo / AFP

Prêt à tenir plusieurs heures de jeu

La question est sur toutes les lèvres : après Madrid, Carlos Alcaraz a-t-il les armes physiques et mentales remporter son premier tournoi du Grand Chelem à Roland-Garros ?

"Contre Zverev, c’était une victoire assez rapide et expéditive. Il ne s’est pas attardé dans la durée mais avant contre Djokovic et il est allé au-delà des 3h35 de match pour le battre. Cela vaut dire que ce garçon peut à la fois expédier et peut parfois gérer ses émotions dans la durée" observe Eby Brouzakis. "Il était encore au-delà du top 100 il y a un an et on se demande ce qu’il fera à Roland-Garros dans deux semaines" ajoute le journaliste sportif qui croit en les chances du diamant brut espagnol.

"Je me sens prêt à rivaliser eux dans tous les tournois, sur toutes les surfaces. En Grand Chelem, avec les matches en cinq sets, c’est totalement différent, mais je crois que je suis prêt" confiait d’ailleurs le principal intéressé à l’AFP, entraîné par un certain Juan Carlos Ferrero, ancien numéro 1 mondial et vainqueur de Roland-Garros en 2003, 2 ans avant l’ère Rafael Nadal.

Un jeu costaud et spectaculaire

Alcaraz figure bien parmi les favoris après son ascension fulgurante, avec un jeu taillé pour la terre battue, rempli d’amorties. "Il a un jeu extrêmement spectaculaire, il cogne aussi. (...) On parle aussi de son sang-froid qui est très fort" relève enfin le journaliste sportif de la RTBF.

Des caractéristiques qui rappellent celles de Rafael Nadal. Après 17 années couronnées de 13 victoires à Roland-Garros, le roi de la terre battue, passera-t-il le flambeau en 2022... à un autre Espagnol ?

Javier Soriano / AFP

Pour plus d’analyses et de résumés sur le sport, suivez Le regard Sport d’Eby Brouzakis, tous les lundis dans Le 8/9 sur VivaCité et sur La Une.

Sur le même sujet

11 mai 2022 à 08:50
3 min
10 mai 2022 à 09:17
5 min

Articles recommandés pour vous