L'info culturelle

Carl Norac a le virus… de la poésie

23 mars 2020 à 15:14Temps de lecture1 min
Par Pascal Goffaux

Carl Norac, le Poète National, vient de rendre publique un deuxième poème.

En tant que Poète National, il en écrira douze durant les deux ans de son mandat. En cette période de crise sanitaire, l’auteur d’origine hennuyère installé à Ostende a pris à bras-le-corps le sujet qui nous touche en espérant qu’il ne nous touche pas d’ailleurs… Carl Norac a contracté le virus… de la poésie. Le poème traité avec douceur et humour peut ainsi calmer les angoisses.


"UN ESPOIR VIRULENT".

J’ai attrapé la poésie
Je crois que j’ai serré la main
à une phrase qui s’éloignait déjà
ou à une inconnue qui avait une étoile dans la poche.
J’ai dû embrasser les lèvres d’un hasard qui ne s’était jamais retourné vers moi.
J’ai attrapé la poésie, cet espoir virulent.


Carl Norac a édité des contes musicaux consacrés à Mozart, Satie, Saint-Saëns. Il apprécie Vivaldi et Piazzolla, mais il a aussi croisé sur sa route Marvin Gaye. Les livres et CD audio de Carl Norac peuvent être commandés en librairie. Pour l’auteur, la poésie est une parole entre deux lèvres.

Carl Norac est au micro de Pascal Goffaux

Sur le même sujet

Le poète belge Carl Norac et ses mots doux sont les invités de Pascale Seys

La couleur des idées

L’art et la poésie comme remèdes à la morosité : la rencontre entre Carl Norac et Eva Bester

Journal du classique

Articles recommandés pour vous