Cyclisme

Cancellara : "Chuter, pas l'idéal"

Cancellara : "Chuter, pas l'idéal"

© Tous droits réservés

05 avr. 2013 à 14:46 - mise à jour 05 avr. 2013 à 15:25Temps de lecture1 min
Par Belga News

En 2012, le Bernois de 32 ans avait dû renoncer à Paris-Roubaix suite à une chute du Tour des Flandres qui lui avait occasionné une quadruple fracture à une clavicule.

"Spartacus" est revenu sur les deux chutes survenues à moins de 24 heures d'écart, mercredi au GP de l'Escaut puis le lendemain lors de la reconnaissance sur les pavés de Paris-Roubaix.

Après l'Escaut, "je n'ai pas bien dormi cette nuit-là parce que j'ai perdu un peu de peau. Le muscle aussi a été touché", a expliqué le vainqueur du Tour des Flandres dimanche dernier.

"Ma chute à l'entraînement s'est faite à une vitesse beaucoup plus faible. Ça s'est passé très vite et je ne peux toujours pas l'expliquer quand je vois les images", a ajouté Cancellara. "Dans l'équipe, nous avons de très bons soigneurs et ostéopathes. Ils font tout ce qu'ils peuvent pour moi."

"Ces accidents ne sont évidemment pas l'idéal pour Roubaix mais nous restons concentrés", a reconnu le double vainqueur de la "reine des classiques" (2006 et 2010). "Il faut une part de chance (dans Paris-Roubaix)."

"Beaucoup de gens me voient comme le favori unique pour la course mais nous verrons comment ça va se passer. Je vois plusieurs scénarios possibles. Beaucoup d'équipes sont fortes : Sky, BMC, Lotto, Omega (Pharma)", a conclu Cancellara.


Belga