RTBFPasser au contenu

Football

CAN : la Tunisie se qualifie pour les quarts en éliminant le Nigeria 1-0

La Tunisie s’est qualifiée pour les quarts de finale de la Coupe d’Afrique des nations en éliminant dimanche à Garoua le Nigeria (1-0), pourtant une des équipes favorites qui avait réussi un sans-faute durant la phase de groupes.
23 janv. 2022 à 21:262 min
Par AFP

La Tunisie s’est qualifiée pour les quarts de finale de la Coupe d’Afrique des nations en éliminant dimanche à Garoua le Nigeria (1-0), pourtant une des équipes favorites qui avait réussi un sans-faute durant la phase de groupes.

Les Aigles de Carthage, en supériorité numérique durant la dernière demi-heure, l’ont emporté sur un unique but inscrit par Youssef Msakni (47e). Ils affronteront le Burkina Faso samedi 29 janvier.

Le lièvre et la tortue à la CAN

Le lièvre et la tortue à la CAN : après un premier tour parfait le Nigeria s’est fait éliminer en huitièmes de finale par la Tunisie, passée par le repêchage et diminuée par le Covid, dimanche à Garoua.

Rien ne sert de gagner ses trois matches du premier tour si c’est pour chuter dès le début de la phase à élimination directe, contre une Tunisie qui elle n’avait gagné qu’un match.

C’est elle qui affrontera le Burkina Faso en quart de finale, le 29 janvier, en position de favori, après ce match maîtrisé, alors qu’il lui manquait de nombreux joueurs positifs au Covid.

Bombardés favoris pour la variété de leur jeu offensif, les "Super Eagles" ont déçu. Ils ont perdu le duel aquilin contre les "Aigles de Carthage", qualifiés comme meilleurs troisièmes après deux défaites.

Une magnifique frappe de Youssef Msakni, sur laquelle Maduka Okoye n’a pas eu la main assez ferme (47e), a suffi aux Tunisiens.

Le Nigeria a réagi, mais Augustine Eguavoen a eu le coaching malheureux. Alex Iwobi, entré en jeu à la place de Kelechi Iheanacho, a été exclu cinq minutes plus tard.

En taclant Msakni, il glisse sur le ballon et heurte le buteur tunisien. De jaune au premier abord, le carton devient rouge après consultation de la VAR (64e)

Les verts ont continué de pousser, mais ont manqué de précision.

Moses Simon a perdu un face-à-face devant le gardien Bechir Ben Saïd (66e), et Umar Sadiq a croqué une balle d’égalisation en croisant trop son tir (90e+1).

En première mi-temps, les deux équipes étaient restées bien timides, avec une seule action de part et d’autre, une reprise de Montassar Talbi sauvée sur sa ligne par Wilfred Ndidi (10e), et une frappe de Joe Aribo, après un beau contrôle, déviée (12e).

Le sélectionneur intérimaire Eguavoen, nommé après le limogeage de Gernot Rohr un mois avant le début de la CAN, espérait être prolongé.

Il risque de devoir laisser comme prévu sa place au Portugais José Peseiro. Car les Super Eagles doivent vite sécher leurs larmes. Ils jouent les barrages du Mondial contre le Ghana, un autre géant d’Afrique encore plus décevant qu’eux à la CAN, éliminé dès le premier tour.

Articles recommandés pour vous