RTBFPasser au contenu

CAN

CAN 2022 : l’Egypte accompagne le Nigeria en huitièmes de finale

Mohamed Salah et l’Egypte passent au tour suivant.
19 janv. 2022 à 21:371 min
Par Jâd El Nakadi avec Belga

En battant le Soudan 1-0, l’Egypte accompagnera le Nigeria en huitièmes de finale de la CAN 2022. Déjà assurés de terminer premiers du Groupe D, les Super Eagles ont aligné un troisième succès face à la Guinée Bissau (0-2) mercredi. Le Nigeria (9 points) et l’Egypte (6 points) ont rejoint la Côte d'Ivoire, le Cameroun, le Burkina Faso, le Sénégal, la Guinée, le Maroc, le Cap-Vert, le Malawi et le Gabon. Par contre, la Guinée Bissau et le Soudan (1 point) sont éliminés, puisqu’ils ne figureront pas parmi les quatre meilleurs troisièmes.

Au stade Ahmadou-Anidjo de Yaoundé, l’Egypte a battu le Soudan 1-0. Les Pharaons ont vite fait comprendre qu’ils ne joueraient pas pour le partage et ont posé leur jeu. Sur un corner tiré par Abdallah Saïd, Mostafa Mohamed a bien décroisé sa reprise de la tête mais le gardien soudanais, presque un homonyme, Mohamed Mustafa, a sorti le ballon, qui prenait la direction de son petit filet droit (32e). Le gardien soudanais a quand même été surpris sur corner par la reprise de la tête de Mohamed Abdelmonem, pas très surveillé par les défenseurs adverses (35e, 1-0).

Après le repos, les Egyptiens se sont montrés plus entreprenants à l’image de leur capitaine Mohammed Salah, auteur de plusieurs slaloms dans la défense soudanaise. A un quart d’heure du terme, les hommes de Carlos Queiroz ont alors géré leur avance.

La qualification assurée, Augustine Eguavoen a opéré un petit turnover au Stade Omnisport Roumdé Adjia de Garoua. Moses Simon, un des artisans des Super Eagles depuis le début de la compétition, est sur le banc. Tout comme Samuel Chukwueze, Taiwo Awoniyi et Kenneth Omeruo. Cela n’a pas empêché le Nigeria de dominer largement la première période. Il lui aura toutefois fallu attendre un service de Kelechi Iheanacho pour voir Umar Sadiq surgir au second poteau et inscrire son premier but en équipe nationale.

Les Super Eagles ont fait le break par William Troost-Ekong, qui a bénéficié d’un rebond sur un tir de Simon, qui s’est écrasé sur la barre. Après de longues minutes de vérification, le VAR a validé le but (75e, 0-2).

Sur le même sujet

24 janv. 2022 à 19:17
1 min
24 janv. 2022 à 16:08
1 min

Articles recommandés pour vous