RTBFPasser au contenu
Rechercher
Icône représentant un article video.

Vidéo

Caméras, codes, tests anti-drogue ... après #BalanceTonBar, l'Horeca renforce ses mesures de sécurité

El Cafè mesures bars et discothèques

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

03 juil. 2022 à 19:06Temps de lecture4 min
Par Maud Wilquin sur base du reportage de Kamel Azzouz

Le mouvement "#BalanceTonBar" qui dénonce des agressions sexuelles et du harcèlement dans le monde de la nuit a fait grand bruit l'an dernier et a permis à la justice condamnait un ancien sorteur à 50 mois de prison pour viol le 28 juin dernier.

Depuis, la Région a débloqué des fonds pour améliorer la formation des membres du personnel et des gérants, la Fédération Horeca-Bruxelles établit de nouvelles chartes et une série de bars ont spontanément mis en place des mesures qui préviennent les agressions et offrent à la clientèle un espace sécurisé. 

C'est le cas par exemple du "El Café", à Ixelles, particulièrement mis en avant ces derniers mois. Et pour cause, l'ancien sorteur travaillait pour l'établissement sans réellement faire partie du personnel. "En Belgique, il y a un cadre légal qui veut que l'on appelle des sociétés externes pour assurer la sécurité", explique Céline Bouw, responsable des ressources humaines pour le bar "El Café" à Ixelles. 

Après avoir pleinement collaboré avec la police, les gérants du bar ont progressivement constitué un arsenal de mesures pour améliorer la sécurité des clients. Premièrement de nombreuses caméras scrutent chaque recoin de l'établissement. Les images sont enregistrées et diffusées en direct dans le bar. Deuxièmement, des protections pour verre sont disponibles ainsi que des tests anti-drogue pour les clients qui le souhaitent. "Il y a également un mot code à utiliser auprès de notre personnel pour directement signaler qu'il y a besoin d'assistance ou d'aide quelconque", poursuit Céline Bouz. 

Enfin, une hôtesse accueille chaque client et se présente comme personne de référence. En cas de problème, elle ou un employé du café isolera directement la personne en détresse dans une pièce sécurisée. 

Sur le même sujet

Les établissements horeca en passe de réduire leurs jours d'ouverture, faute de personnel

Belgique

Articles recommandés pour vous