Monde

Cambridge Analytica : Meta, la société mère de Facebook, conclut un accord préliminaire

© Getty Images

27 août 2022 à 12:23Temps de lecture1 min
Par Belga

La société mère de Facebook, Meta, a conclu un accord préliminaire dans l'affaire Cambridge Analytica. Le réseau social aurait partagé des données de manière illégale avec la société spécialisée en analyse de data avant l'élection présidentielle américaine de 2016.

Des utilisateurs ont intenté un procès à Facebook en 2018, après avoir appris que Cambridge Analytica, liée à la campagne présidentielle américaine de Donald Trump en 2016, avait eu accès aux données de plus de 87 millions de membres du média social. Ce qui a permis à l'ex-président américain de "cibler" les utilisateurs de Facebook. Karl Racine, procureur de Washington, avait qualifié l'incident de "plus grand scandale en matière de protection de la vie privée de l'histoire du pays".

Il a récemment été annoncé que le patron de Meta, Mark Zuckerberg, avait été interrogé pendant au moins six heures par les avocats des plaignants. Selon Facebook, les utilisateurs ne peuvent pas automatiquement supposer que les informations partagées sur les plateformes restent privées.

Si la société mère de Facebook avait perdu le procès, elle aurait pu avoir à payer des centaines de millions de dollars de dommages et intérêts. Grâce à cet accord, M. Zuckerberg et les autres dirigeants de Facebook n'auront pas à témoigner. Le règlement, dont les termes n'ont pas été divulgués, doit survenir prochainement. L'affaire a été suspendue en attendant.

Sur le même sujet

Meta, la société mère de Facebook, veut réduire ses coûts de 10% et supprimer des emplois

Economie

Réalité virtuelle : Meta annoncera ses nouveautés le 11 octobre

High tech

Articles recommandés pour vous