Les Belges du bout du monde

Camargue : Françoise Nyssen, fondatrice de la librairie Actes Sud

Les Belges du bout du monde

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Cap sur Arles où les Belges du Bout du Monde sont allés à la rencontre de Françoise Nyssen, une femme d’action qui a été Ministre de la Culture durant 17 mois dans le gouvernement Macron. Elle parle aussi d’Actes sud, sa maison d’éditions et du Domaine du possible, l’école qu’elle a fondée à Arles. A ses côtés, Patrick de Carolis, Maire d’Arles, où l’animateur- écrivain-voyageur est revenu arroser ses racines en Camargue après avoir déployé ses ailes tout autour de la planète.

Françoise Nyssen, qui êtes-vous ? La question est posée par Anne Polar.

Françoise Nyssen, qui êtes-vous ?

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Où tout commence

C’est en 1951 à Bruxelles, à deux pas de la Grand-Place, que Françoise Nyssen voit le jour. Sa famille quittera le centre ville pour la périphérie bruxelloise mais, l’attirance de la vie urbaine étant plus forte que tout, jeune adulte, elle s’installera dans le quartier du Béguinage lors de ses études scientifiques. Elle est titulaire d’une licence de chimie ainsi que d’un diplôme d’urbaniste.

Ses vacances, elle les passe en partie à Anvers chez Valentine, sa grand-mère maternelle venue seule de Suède à l’âge de 20 ans. Toute jeune diplômée de kinésithérapie, Valentine prend un bateau direction Rouan pour soigner soldats blessés. C’est là qu’elle rencontre celui qui deviendra son époux pour le suivre à Anvers.

Issu du milieu ouvrier, son arrière-grand-père paternel a fondé l’Université du Travail à Charleroi.

Un père et une mère qui ont influencé son parcours

Sa Maman a appris le piano à l’âge de 50 ans, le russe à 70 et elle a joué au tennis jusqu’à 90 ans. Son papa, Hubert Nyssen (1925-2011) écrivain, publicitaire, artiste… Était un homme qui avait la passion des gens, la passion des arts, de la littérature et la passion de transmettre. Il est le fondateur de la maison d’éditions Actes Sud que sa fille Françoise rejoint en 1980 assez logiquement car depuis son plus jeune âge, elle a une passion : les livres. Ils ont forgé son enfance, ils sont le fil directeur de sa vie professionnelle.

Patrick de Carolis, Adrien Joveneau et Françoise Nyssen.
Patrick de Carolis, Adrien Joveneau et Françoise Nyssen. © Sarah Piron

Patrick de Carolis, retour aux sources

Après avoir déployé ses ailes tout autour de la planète, Patrick de Carolis l’animateur (Des Racines et des Ailes) – écrivain-voyageur est aujourd’hui le maire d’Arles, la ville où il est né. Il nous parle du Méjan qui, pour lui, n’est pas qu’une librairie.

C’est une institution, un poumon. C’est un des oxygènes de la ville parce que Françoise et Jean-Paul sont des acteurs très importants pour cette ville. A la fois sur le plan de l’édition et sur le plan culturel. Françoise a beaucoup de cordes son arc. La littérature, le théâtre, la musique et une nouvelle compréhension de la pédagogie au travers du Domaine du Possible qui est une très belle école.

Cap au Sud

Fin des années 70, Françoise démissionne de son travail au Ministère de l’Environnement et du Cadre de vie et quitte Bruxelles pour déposer ses bagages à Paradou, une petite commune située au pied des Baux-de-Provence. Là, elle passe dans le milieu de l’édition en devenant PDG de la Coopérative des Éditions du Paradou, dont elle est aussi associée. Très vite, elle est nommée directrice générale d’Actes Sud dont elle fait une des maisons d’éditions françaises les plus influentes.

Actes Sud, c’est un catalogue impressionnant de 11.000 titres dont 5 prix Goncourt, 2 prix Nobel de littérature, la fameuse sage "Millénium", Paul Auster boudé par les Etats-Unis.

Bouillon de culture

C’est à Paradou que Françoise Nyssen rencontre celui qui va changer sa vie. Jean-Paul Capitani, un enfant du pays éleveur de moutons et producteur de vin bio. Elle l’épouse et ensemble, ils ouvrent à Arles Le Méjan, un centre culturel proposant chaque année une riche programmation mêlant musique (de chambre, baroque et jazz), arts plastiques (peinture, sculpture, photographie…), des salles de cinéma, un restaurant et une librairie.

L’Ecole Domaine du Possible

En parallèle de ses activités dans le monde de l’édition, en 2015, elle fonde toujours avec son époux une école expérimentale : Le Domaine du possible. Cette école voit le jour dans une chapelle arlésienne pour s’installer plus tard dans un mas de 136 hectares à côté d’Arles. Ouverte aux enfants de la maternelle à la 3ème, elle s’inspire de pédagogies fondées sur la coopération, la curiosité des enfants et une expérience active des apprentissages. Elle favorise une relation forte avec la nature (écologie, équitation…) et les arts (littérature, musique, arts plastiques…).

C’est une école de projets, au plus près de la nature. L’idée est de donner aux enfants le désir d’apprendre et d’aller vers ce vers quoi ils sont portés plutôt que de les mettre dans un silo… C’est l’école de la confiance et de la responsabilité.

Antonin, jeune gardian à la manade Raynaut aux Saintes-Maries-de-la-Mer.
Antonin, jeune gardian à la manade Raynaut aux Saintes-Maries-de-la-Mer. © Lexouille

Antonin, un élève formé à l’école de la nature

Antonin a 9 ans et a été formé à l’école de la nature. Adrien l’a rencontré à la manade Raynaut aux Saintes-Maries-de-la-Mer où il s’occupe des taureaux pendant ses vacances. Son métier plus tard ? Reprendre la succession de ses aïeuls dans la gestion de la manade.

L’engagement politique

En mai 2017, elle reçoit un coup de fil d’Emmanuel Macron qui lui propose de rejoindre son gouvernement. Elle dit oui après quelles heures de réflexion et devient Ministre de la Culture jusqu’en octobre 2018. On lui doit le Pass Culture, la loi anti Fake-News et La réforme de l’audiovisuel.

Les livres cités l’émission

  • "Plaisir et nécessité" de Françoise Nyssen aux éditions Stock.
  • "Bianca, l’âme damnée des Médicis" de Carol Ann et Patrick de Carolis aux Editions de l’Observatoire.
  • "Soleil Noir Camargue, le peuple du taureau" de Roger Job et Gaëlle Henkens, préface de Patrick de Carolis aux éditions du Chêne.
  • "Les Demoiselles de Provence" de Patrick de Carolis chez Pocket.

Reportage réalisé avec la collaboration de PROVENCE-ALPES-CÔTE D’AZUR TOURISME & ARLES TOURISME – www.arlestourisme.com#arlestourisme #provence

Goûtez au dépaysement proposé par Adrien Joveneau et les Belges du Bout du Monde à 9 heures le dimanche en Radio sur La Première et abonnez-vous au podcast sur Auvio. Retrouvez aussi les histoires et les bons plans de centaines de Belges qui vivent aux quatre coins du monde sur la Carte des Belges du Bout du Monde.

Télécharger l'émission radio 

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous