Icône représentant un article video.

Vidéo

Californie : expropriée pour motifs racistes, une famille afro-américaine récupère sa maison en bord de mer

03 juil. 2022 à 14:32Temps de lecture2 min
Par Maud Wilquin sur base du reportage de Nathalie Massart

En Californie, un couple vient d'entrer dans la légende. Charles et Willa Bruce achètent en 1912 une maison en bord de mer pour permettre aux gens de couleur exclus de profiter de la plage. Mais très vite, les menaces racistes brisent leur rêve. "Le Ku Klux Klan était impliqué dans leur harcèlement", explique Janice Hahn, superviseure du Comté de Los Angeles. "Et comme ça ne les a pas fait fuir, le gouvernement de la ville a décidé de saisir la propriété sous couvert d'expropriation." La maison est confisquée pour des motifs racistes.

Malgré le combat du couple, le terrain reste vide pendant des décennies puis est transformé en parc public dans les années 1950.

Aujourd'hui, plus d'un siècle plus tard, la justice californienne a décidé de restituer la propriété aux descendants de ce couple. Une décision historique en partie due au mouvement Black Lives Matter.

"Je veux présenter des excuse à la famille Bruce pour l'injustice qui leur a été faite il y a un siècle", affirme le gouverneur de Californie, Gavin Newson.

"C'est un jour qui entrera dans l'histoire. Un jour de rédemption, un jour d'expiation. Un jour de reconnaissance des torts causés à la famille Bruce il y a cent ans", commente à son tour Steven Bradford, sénateur de l'État de Californie.

"C'est comme être au sommet du monde", se réjouit enfin Anthony Bruce, arrière petit-fils de Willa et Charles Bruce.

Articles recommandés pour vous