Regions Liège

"C'est une religion Rapsat" : l'hommage de Brasero à Pierre Rapsat aux Francofolies de Spa

20 juil. 2022 à 00:59 - mise à jour 21 juil. 2022 à 14:46Temps de lecture1 min
Par Bénédicte Alié (mis en page par M. Lehnertz)

Ce mercredi soir, sur la scène qui porte le nom de Pierre Rapsat, s'est produit Brasero, groupe qui reprend depuis dix ans maintenant le répertoire de l'artiste verviétois.

C'est ce mercredi qu'on démarré les Francofolies de Spa. Ce festival bientôt trentenaire dont une des chevilles ouvrières n'était autre que Pierre Rapsat. Le chanteur, auteur et compositeur belge nous quittait il y a vingt ans cette année

C'est un dieu encore aujourd'hui.

"Devant nous, on a toujours un public absolument incroyable, explique Olivier Fivet, chanteur de Brasero. Les gens sont passionnés par les chansons de Pierre, quand on va jouer à Verviers. C'est une religion Rapsat. C'est un dieu encore aujourd'hui. On voit vraiment qu'il est adoré, adulé. Ce qu'il y a de particulier cette année avec la tournée "Rapsat 20 ans". On a un orchestre de 40 cuivres, le Brass Band de Xhoffraix, qui va venir nous rejoindre pour toute une série de titres".

Du monde sur la scène Rapsat

On a aussi la participation de Thomas Raepsaet

"On va se retrouver à 40 sur scène, poursuit Olivier Fivet. On a choisi des titres assez énergiques ou les cuivres apportent quelque chose de supplémentaire. On a aussi la participation de Thomas Raepsaet, qui est le fils de Pierrot. Thomas qui fait du rap. Et donc on a une création avec un mélange de passage en rap par Thomas et d'autres passages où moi, je chante la version de Pierre Rapsat".

Brasero s'est produit mercredi à 19h30 juste avant le concert de Calogero.

Pierre Rapsat aux Francofolies de Spa, le 22 juillet 1996.
Thomas Raepsaet

Sur le même sujet

Pierre Rapsat dans Generation 80 pour la réédition de "Lâchez les fauves" et "Dazibao"

Generation 80

Vianney se confie sur son avenir entre scène, studio et vie de famille

Vivacité

Articles recommandés pour vous