RTBFPasser au contenu
Rechercher

Bientôt à table

C'est du bon, c'est du Wallon! Balade automnale entre vignes et Grand'Poste de Liège!

Le Clos du Bois Marie
18 sept. 2021 à 10:00 - mise à jour 18 sept. 2021 à 13:52Temps de lecture4 min
Par Bientôt à Table!

Au gré de ses humeurs, elle écume et sillonne nos régions. Son Graal : la vraie bonne gourmandise locale. Marianne Périlleux, nous revient en ce mois de septembre avec une nouvelle balade entre pieds de vignes et la nouvelle Grand’Poste de Liège ! C’est du bon, c’est du wallon et cela se déguste sans modération, ou presque !

Démarrons le périple dans le cœur de nos vignobles wallons, de la Meuse à la Sambre. Une itinérance inspirée par un constat : la viticulture belge est en plein boum ! Rien qu’entre 2019 et 2020, le nombre de vignerons a augmenté de 25%. La Belgique en compte ainsi près de 200, c’est du moins le chiffre avancé par le SPF Economie qui se base sur la déclaration des récoltes, mais dans les faits, il y en a sans doute beaucoup plus. Le site de l’Association des Vignerons de Wallonie évoque lui 199 vignerons, rien qu’en Wallonie, en comptant tout le monde, les amateurs comme les professionnels, et tous les vignobles, qu’ils soient petits ou grands, que les vignerons aient déjà récolté, ou pas ! Mais faisons fi des chiffres, la tendance est bien là : depuis 2- 3 ans, on plante partout ! Autre signe qui ne trompe pas : ce tout nouveau et premier guide du genre " Le Guide des Vins belges " qui vient de sortir ce vendredi et qui reprend 162 vins belges élaborés par une soixantaine de producteurs belges, une sélection opérée par un jury professionnel composé de journalistes, sommeliers, négociants et cavistes renommés. L’occasion rêvée pour tous les amateurs de vins de s’y retrouver dans un secteur en pleine effervescence !

Comment l’expliquer ? "L’explication majeure, explique Marianne, c’est l’évolution du climat, il fait globalement un peu plus chaud dans notre pays, ce qui convient à la vigne, et en particulier à certains types de cépages, dits " interspécifiques ", donc plus résistants aux maladies, un climat plus ensoleillé qui a décidé certains vignerons de se lancer dans l’aventure ; le terroir, nous l’avions déjà !" Certains vignerons estiment que la Belgique a récupéré le climat qu’il y avait en Champagne ou en Bourgogne il y a trente ans, et qu’ils ont désormais les sommes de températures suffisantes pour amener les raisins à maturité. "Cela dit, chez tous les vignerons que j’ai rencontrés, qu’ils soient pionniers, expérimentés ou novices, professionnels ou amateurs, ce qui explique aussi l’essor du secteur : c’est la passion, c’est l’attrait du produit lui-même, le vin, et tout ce qu’il représente, en termes de convivialité, de gourmandise, de partage, de bien-être et de savoir-vivre, en termes d’images aussi, voire d’image de marque pour certains, qui disposent de moyens financiers considérables : le vin, ça fait toujours rêver, même si c’est du travail, beaucoup de travail, et même si c’est compliqué par moments."

2021, un bon millésime pour le vin wallon ?

Les bulletins météo le laissaient présager, mais cela se confirme, cette année a été compliquée pour eux après les épisodes de gel au printemps dernier et les pluies incessantes de cet été ! Les quantités à récolter seront très limitées dans les semaines qui viennent. "2021, est une mauvaise année, les vendanges seront même purement et simplement annulées par endroits, comme au Clos Bois Marie à Huy, c’est l’un des vignobles historiques de la ville, la région hutoise étant considérée comme le berceau de la viticulture en Belgique dès le 9e siècle !" Pas de vendanges cette année, car pas de raisins, presque plus de feuilles, tout a été dévasté par le mildiou. Seul bémol peut-être pour Didier Hanin, nouveau propriétaire du vignoble, c’est compter sur le succès de l’offre touristique du site, puisque ce très joli petit vignoble qui surplombe la ville de Huy dispose d’un gîte avec piscine, propose des visites guidées, des cours d’œnologie, des locations pour séminaires. D’autres surfent aussi sur cette vague " oenotouristique ", c’est le cas du nouveau vignoble Domaine Vins des Cinq à Couthuin avec son gîte XXV House pour 12 personnes, avec une vue de fou sur la vallée de la Meuse et de multiples possibilités de balades dans les hectares de bois qui jouxtent le vignoble. Toutes ces propositions existent depuis longtemps dans d’autres pays où la tradition viticole est plus ancienne, mais chez nous c’est relativement nouveau.

Le vin coup de cœur de Marianne

"La Belgique produit surtout des bulles et du vin blanc, mais il y a aussi chez nous quelques excellents vins rouges, tel ce pinot noir du Domaine des Marnières situé à Warsage, à deux pas des Fourons, nous sommes ici dans la région de la Basse Meuse, sur un sol calcaire, au cœur d’un vignoble d’un peu plus de 3 hectares constitué de cépages traditionnels, chardonnay et pinot noir essentiellement."

Un vignoble chouchouté par celui qui l’a créé, Benoît Heggen qui est producteur de fruits au départ, il l’est toujours : c’est l’un de nos vignerons expérimentés puisqu’il s’est lancé dans l’aventure au milieu des années 90. Un jour, quelqu’un lui a dit qu’il était impossible de faire du vin en Belgique. Il a décidé de prouver le contraire ! Aujourd’hui son pinot noir est sa plus grande fierté. Vous trouverez ce vin en vente chez les cavistes, dans quelques établissements Horeca ou à la propriété, Benoît Heggen venant de terminer son tout nouveau chai, un sacré investissement, preuve qu’il y croit ! Et il a raison, puisque son travail est récompensé : son pinot noir élevé en barrique Domaine des Marnières, Pinot Noir, Cuvée Belge (Barwal) vient de recevoir une médaille d’or ce 15 septembre au Concours des meilleurs vins belges ! Cela dit, le plus grand challenge des vignerons wallons est sans doute à l’avenir de séduire les sommeliers afin que leurs vins se trouvent en bonne place sur la carte des brasseries et restaurants du pays. Pourquoi pas à la Grand’Poste de Liège, c’est l’une des nouvelles adresses qui fait le buzz en ce moment avec sa brasserie artisanale et son food market, premier du genre dans la cité ardente… Le food market, c’est un espace de restauration dédié à la street food, on peut y manger sur le pouce, sur place ou à emporter en choisissant parmi 7 comptoirs indépendants aux saveurs multiples, salées et sucrées, plutôt orientées " cuisines du monde ". De quoi plaire à tous les gourmands ! Voilà en tout cas un endroit qui, demain, proposera peut-être aussi des vins belges !

Articles recommandés pour vous