RTBFPasser au contenu

"C'est des choses que je vois en réalité mais mon cerveau veut que j'interprète la réalité. Je l'interprète contre moi."

Témoignage d'un bipolaire
27 févr. 2017 à 11:41 - mise à jour 27 févr. 2017 à 11:412 min
Par FP

Dix ans après l'affaire Lhermitte, cette maman qui tuait ses cinq enfants à Nivelles suite à un déséquilibre mental, Transversales entrouvre la porte du monde de la santé mentale à travers le témoignage d'un patient du Centre Hospitalier Spécialisé l'Accueil (CHSA) de Lierneux.

 

Paul est atteint de troubles bipolaires. 
Arnaud Meulemans, étudiant à l’Ihecs, l'a rencontré. 

_______________

 

Le Centre Hospitalier Spécialisé l'Accueil (CHSA) de Lierneux

Paul est un patient du Centre Hospitalier Spécialisé l'Accueil (CHSA) de Lierneux.

"Maniaco-dépressif, ça veut dire qu'on peut changer d'humeur en peu de temps. (...) Ça m'est arrivé d'avoir des visions. C'est des choses que je vois en réalité mais mon cerveau veut que j'interprète la réalité. Je l'interprète contre moi."

 

Il se sent bien dans le centre où il a sa propre chambre, fait du sport, et peut aller au village, à la messe, participer à des ateliers et activités diverses. Il est conscient d'avoir besoin des soins qui lui sont dispensés mais aimerait pouvoir quitter l'institut assez rapidement car "J'en ai soupé d'être comme un détenu ici".

 

"Replonger, je n'y pense pas beaucoup, mais en arrière-pensée, ça reste une crainte. Je suis presque au bout du tunnel il n'y a plus qu'à pousser la tête et puis le reste du corps et je serai complètement délivré, complètement libre."

 

Après l'hôpital psychiatrique viendra pour lui la MSP, la maison de soins psychiatriques, un lieu de vie transitoire entre l’hôpital et une structure extérieure.

 

"On ne vous lâche ici que quand votre projet est au point, et il faut l'accord du médecin généraliste, du psychiatre, et en fin de compte c'est le juge qui décide avec le psychiatre en chef."

_______________

 

 

 

"C'est des choses que je vois en réalité mais mon cerveau veut que j'interprète la réalité. Je l'interprète contre moi."

De l’euphorie à la dépression, la bipolarité

Les personnes souffrant de trouble bipolaire oscillent entre des phases d’extrême exaltation, de périodes de profonde dépression et des phases d'humeur normale. Autrefois appelé psychose maniacodépressive, ce trouble touche 1 à 2 % de la population, aussi bien les hommes et les femmes que les enfants. Souvent stigmatisée, la bipolarité est encore mal comprise, bien que fréquente et très invalidante.

 

Les variations de l’humeur sont hors de proportion avec les évènements. Le comportement est impulsif et il n’est pas associé à un facteur déclenchant.

 

Ces troubles amènent inévitablement un déséquilibre dans les relations sociales et l’idée de suicide peut apparaître comme la seule solution pour soulager ses souffrances inexplicables.

 

Les chercheurs s’entendent sur le fait que les causes sont multiples, à la fois génétiques, psychologiques et environnementales.

 

Le traitement des troubles bipolaires repose sur une prise en charge pharmacologique, souvent associée à une psychothérapie. Le lithium est utilisé pour stabiliser l’humeur et réduire la fréquence des crises. La prise en charge psychologique vise à soutenir le patient et à l’accompagner dans un processus d’acceptation de la maladie

_______________

 

 

Ecoutez le témoignage intégral de Paul pour Transversales !

Les troubles bipolaires

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

_____________________________________
______________________________________________

 

 

Articles recommandés pour vous