RTBFPasser au contenu

Belgique

C. Doulkeridis (Ecolo): un nouveau manifeste pour valoriser le politique

C. Doulkeridis (Ecolo): un nouveau manifeste pour valoriser le politique
24 juin 2013 à 06:19 - mise à jour 24 juin 2013 à 07:181 min
Par Wahoub Fayoumi

"Quand on parle de logiciel, on organise des upgrades de manière régulière",  dit-il, "c'est-à-dire  qu’on garde la base mais on réalise bien qu’on doit évoluer". D’autant plus que la société évolue de "manière extraordinaire", justifie Christos Doukeridis.

La ligne directrice? "Valoriser le politique", avance d’abord le député bruxellois, de manière constructive. Mais aussi en mettant en avant les "valeurs de solidarité entre les personnes qui se trouvent sur le même territoire, de solidarité entre nous qui trouvons dans nos pays et les pays qui se trouvent dans une situation économique beaucoup plus difficile".

Le manifeste écologiste, un texte qui entérine un ancrage à gauche ? "On prend simplement conscience que notre responsabilité de lutter contre les discriminations quoi peuvent exister contre une partie de la population et le reste, l’exploitation humaine qui peut exister, qui se base sur l’ignorance ou sur des  rapport de force doit être combattue de manière nouvelle", répond-il.

Mais Christos Doulkeridis tient à préciser : "On n’est plus dans des logiques de gauche des siècles derniers, mais on est dans la construction, en utilisant aussi la créativité, de nouvelles relations qui doivent exister entre les citoyens et les politiques, entre les citoyens eux-mêmes".

Un positionnement à gauche qui pourrait être mis à mal par le vote à la Région bruxelloise du traité budgétaire européen (traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance, ou TSCG)? "Les régions sont en train de travailler la dessus mais on ne le fera pas n’importe comment", répond Christos Doukeridis. "On a voté en première lecture un texte qui n’est pas exactement le même texte que le fédéral, parce qu'il comporte un certain nombre de points qui disent que s’il faut effectivement faire un effort pour un équilibre budgétaire", ajoute-t-il. "Il faudrait peut-être immuniser un certain nombres de dépenses publiques (...) c'est dans les modalités qu’on prendra nos décisions", précise-t-il enfin.

W. F.

Christos Doulkeridis (Ecolo) dans Matin Première - G. Lauwerijs

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous