Burkina : trois personnes tuées dans une attaque dans le Nord

Les forces armées du Burkina Faso ont lancé le 5 mai une opération antijihadiste dans les régions du Nord et du Sahel.
14 mai 2021 à 15:32Temps de lecture1 min
Par Belga

Au moins trois personnes ont été tuées dans la nuit de jeudi à vendredi lors d'une nouvelle attaque dans une commune du nord du Burkina Faso déjà visée il y a cinq jours, selon un élu local et une source sécuritaire.

"Le village de Wassakoré, dans la commune de Tin-Akoff, a été attaqué cette nuit par des individus armés. Trois personnes ont été tuées et des concessions ont été brûlées par ces terroristes", a déclaré à l'AFP un élu local. "Une autre personne est portée disparue", a souligné la même source, craignant "un bilan plus lourd".

Une source sécuritaire a confirmé l'attaque sans préciser de bilan. "Des éléments (soldats, ndlr) ont été déployés dans la zone pour sécuriser les populations" et des "opérations de ratissage sont également menées", a indiqué cette source, utilisant les éléments de langage classiques des autorités après une attaque.   

Dans la nuit du 8 au 9 mai, la même commune de Tin-Akoff avait déjà été le théâtre d'une attaque ayant fait trois morts.

Face à la recrudescence des violences jihadistes qui ont occasionné plus de 17.000 nouveaux déplacés en dix jours, les forces armées du Burkina Faso ont lancé le 5 mai une opération antijihadiste dans les régions du Nord et du Sahel, frontalières du Mali.

 

Sur le même sujet

Burkina Faso: au moins 138 morts dans l'attaque la plus meurtrière depuis 2015