Regions

Budget du Parlement bruxellois adopté en commission : quel statut social pour les députés?

Faut-il revoir le statut social des députés?

© Rtbf

La commission ad hoc a adopté, ce jeudi, le projet de budget 2023 du Parlement bruxellois. Seul le PTB a voté contre, déplorant "une occasion ratée pour donner l'exemple que les parlementaires ne sont pas au-dessus de la loi mais qu'ils vivent la crise avec les gens et qu'ils se mettent au niveau des gens", dixit le député Luc Vancauwenberge. 

 

Quel statut social pour les députés?

La discussion budgétaire a rapidement laissé la place à un débat sur le statut social du député. Bien sûr, il jouit d'une confortable indemnité pendant les 5 ans de son mandat, prolongée par une indemnité de sortie en cas de non réélection. Un bémol toutefois : tous les élus ne perçoivent pas la même rémunération puisqu'elle fluctue en fonction de ce qu'ils ou elles doivent rétrocéder à leur parti. 

Mais que se passe-t-il en cas de non réélection, une fois passés les 12 mois permettant en principe le reclassement professionnel du député? Soit, effectivement, il (re)trouve un emploi ou il reprend celui qu'il avait mis sur "pause" ; soit il pourrait se retrouver dans la situation décrite par le président du Parlement, le socialiste Rachid Madrane. 

"Nous avons eu le cas d'un député d'un groupe politique qui n'était pas le mien, qui est tombé gravement malade, après son mandat, après son indemnité de départ qui était d'un an (...) Il s'est retrouvé aux soins intensifs sans couverture sociale, sans rien. Et ça, tout le monde trouve normal. Je pense que s'il faut réfléchir à quelque chose, c'est à un vrai statut social pour les parlementaires. Est-ce que les parlementaires sont des gens différents des autres? 

Tous les parlementaires n'ont pas des parents qui ont été soit communistes, soit présidents de je ne sais quoi, soit qui ont des moyens, soit des gens qui ont une possibilité de s'en sortir. Il y a des députés chez nous - et c'est la fierté de notre Parlement - dans tous les groupes politiques, nous avons des gens qui viennent de milieux très simples, très peu aisés, qui n'ont pas de ressources et qui ne sont pas des familles de politiciens."

Les députés bruxellois n'ont pas suivi l'exemple de leurs homologues de Flandre: ils n'ont pas limité à 5% l'indexation de leur indemnité. Leur rémunération augmentera donc de 12% en 2023. 
 

 

Articles recommandés pour vous