Actualités locales

Bruxelles : une formation mobile pour réduire la fracture des aides ménagères au numérique

Une douzaine d’aides ménagères sont installées derrière des ordinateurs pour suivre la formation de l’Espace Public Numérique Mobile.

© Tom Denis RTBF

15 sept. 2022 à 08:52Temps de lecture2 min
Par Tom Denis

Comment signer un contrat en ligne, comment se déplacer en ville avec des applications GPS, ou simplement se débrouiller avec sa boîte mail pour gérer les rendez-vous ? L’Espace Public Numérique Mobile propose des formations pour se débrouiller sur le Net et avec les outils numériques.

Dans un local de l’ASBL Espace Cultures et Développement, une douzaine d’aides ménagères sont installées derrière des ordinateurs. Tous écoutent attentivement les explications théoriques et puis passent à la pratique. L’objectif du cours est d’apprendre à signer un contrat sans se déplacer, de maîtriser également l’application "It’s Me" qui permet de s’identifier de façon officielle et sécurisée en ligne.

Dominique, Fatima et Fouzia sont toutes les trois aides ménagères depuis quelques années. Le numérique, pour elles, représente un défi. "Je me limite à ce que je connais", entame Dominique. "Cela ne m’intéresse pas plus que ça. Quand je suis obligée, je chipote un petit peu mais disons que cela m’énerve rapidement donc j’appelle ma fille ou mon fils pour m’aider. Je ne m’investis pas suffisamment", confie-t-elle. "Tout est informatisé !", tient à préciser Fatima. "Même pour prendre rendez-vous, il faut le faire de la maison. Je dois m’y mettre au numérique, sinon je suis dépassée".

Fouzia quant à elle utilise régulièrement l’application maps de Google pour se rendre chez ses nouveaux clients. Simple astuce, mais qui fait gagner un temps précieux à cette aide ménagère.

Un service mobile pour réduire la fracture numérique

Gagner du temps, être autonome pour les usages numériques du quotidien, cette formation dure quatre heures et est financée en partie par le secteur des titres services lui-même et par la Région bruxelloise.

"L’objectif du cours est d’apporter aux gens plus de connaissances pour les rendre autonome", explique Corine, l’animatrice. Avec des ordinateurs, des tablettes, des palettes graphiques et un Wi-Fi portable, la formatrice se déplace partout en Région bruxelloise pour former ceux qui en ont besoin.

Actuellement treize opérateurs de titres services ont compris l’importance de former leur agent au numérique. Au total, ce sont plus de deux cents d’entre eux qui ont suivi cette formation.

Sur le même sujet

200 professeurs et intervenants sociaux venus se former sur base volontaire aux “ateliers d’automne” à Couvin

Regions Namur

Titres-services : les clients ne sont pas obligés de payer les frais supplémentaires

On n'est pas des pigeons

Articles recommandés pour vous