RTBFPasser au contenu

Bruxelles: plusieurs autorisations d'arrimage annulées pour les péniches du canal

Bruxelles: plusieurs autorisations d'arrimage annulées pour les péniches du canal
28 sept. 2017 à 15:202 min
Par C. P.

Cet article, qui a été publié le 28 septembre 2017 a été mis à jour le 2 octobre 2017, suite à une demande de rectification (voir plus bas)

A quelques jours d’une exposition qui devait avoir lieu dans sa péniche, Charles Hosten tombe des nues: l’événement est interdit et il est invité à lever l’ancre du bassin Béco (entre la place Sainctelette et la place des Armateurs, derrière le bâtiment Citroën). Le motif invoqué est que son bateau ne possède pas d’autorisation d’arrimage.

Pourtant, cela faisait quelques semaines que le porteur du projet “bAtelier” attendait cette autorisation qui n’est jamais arrivée. La reconduction lui avait été promise par le Port de Bruxelles jusqu’en 2018, date d’un appel à projets.

Après un an de baux renouvelés [les baux sont renouvelés tous les trois mois; ndlr] et le Port ayant conscience de la nature de notre projet, nous voici totalement démunis”, déplore l’animateur socioculturel. Le projet en question devait contribuer à promouvoir la mixité socioculturelle et à travailler sur la cohésion sociale.

Notre péniche, la Molenbeek, n'est pas seule à en souffrir puisque d'autres viennent également d'accueillir cette même nouvelle. Plusieurs concessions ont été annulées”, ajoute t-il.

Du côté du Port de Bruxelles, une autre version: un courrier annonçant qu’une nouvelle autorisation ne serait pas délivrée aurait été envoyé la semaine dernière. Le conseil de direction a décidé de ne pas reconduire les autorisations car il projette de réaménager le bassin Béco.

Opération de nettoyage?

Charles Hosten accuse le port de procéder à une “opération de nettoyage”, au profit des “logements luxueux" du Plan Canal. Mais Nathalie Charon de la direction commerciale du Port de Bruxelles dément et insiste que cette réorganisation n’a aucun lien avec ces projets immobiliers: ceux-ci sont prévus sur la rive droite or, le bassin Béco se trouve sur la rive gauche.

Lorsque nous évoquons la promesse qui a été faite de renouveler les baux jusqu’en 2018, Nathalie Charon se défend une nouvelle fois: “Nous avions dit que c’était tout à faire précaire”. Un appel à projets doit être lancé en 2018, pour lequel de port “invitera M. Hosten à participer”.

Mise au point de "La Dent creuse"

L'"exposition" dont il est question ci-dessus est en réalité le résultat d'une résidence d'artistes itinérante, qui se tient sur deux péniches: la Molenbeek et l'Eliane, et qui est organisée par La Dent creuse. La péniche Eliane avait aussi reçu l'injonction de quitter le bassin Béco. Les œuvres réalisées par une quinzaine d'artistes lors de 13 jours de résidence n'ont pas été enlevées des deux bateaux. Mais, puisqu'elles ne sont plus accessibles physiquement, elles seront exposées en ligne dès le 30 octobre 2017 sur le site for-the-first-time-2.com.

"La Dent creuse" réfute enfin le terme d'exposition "avec une dimension manifestante" dont il était fait état dans la version initiale de l'article.

Articles recommandés pour vous