Bruxelles: les interminables travaux du boulevard de la Woluwe

des déviations inutiles depuis neuf mois

© Tous droits réservés

07 sept. 2016 à 08:54 - mise à jour 07 sept. 2016 à 08:54Temps de lecture2 min
Par Véronique Fievet

Le chantier de réaménagement du carrefour entre la chaussée de Louvain et le boulevard de la Woluwe a commencé en août 2015.

Deux ans de travaux au moins étaient alors prévus. Mais quatre mois seulement après les premiers coups de pelleteuses, le chantier était brutalement interrompu. Neuf mois plus tard, le temps semble s'être arrêté dans le carrefour.

Les excavatrices sont reparties mais les déviations sont toujours bien là, au grand dam des riverains et des automobilistes qui entrent ou sortent de Bruxelles, les obligeant à faire un détour de plusieurs centaines de mètres avant de faire demi-tour et de revenir en sens inverse. Autant dire que le matin ou le soir, à l'heure de pointe, c'est la galère pour se déplacer dans le quartier

"Du jamais vu", selon l'agence régionale flamande Wegen en Verkeer

Depuis le début, c'est l'agence régionale flamande Wegen en Verkeer qui gère ce chantier, à l'arrêt depuis de longs mois en raison d'un litige avec l'entrepreneur.

A l'origine du conflit, des problèmes de stabilité du sous-sol, apparus lors du placement de nouvelles canalisation d'égouts.

Dans l'attente d'une décision technique sur la poursuite des travaux, rien ne bouge. L'agence Wegen en Verkeer est toujours incapable d'avancer une date précise pour la reprise du chantier. "Peut-être dans les prochaines semaines", nous dit-on.

"Les clients renoncent à venir à cause des embouteillages"

Les problèmes de stationnement et de déplacement liés aux déviations mises en place deviennent insupportables tant pour les riverains que pour les autres automobilistes. En l'absence d'information, les communes riveraines sont harcelées par les plaintes des habitants auxquels elles ne savent pas quoi répondre.

Les difficultés rencontrées pour rejoindre son domicile exaspèrent particulièrement cette maman : "Une demi-heure de plus le matin et le soir". Même son de cloche chez le concessionnaire automobile voisin : "Les clients vont ailleurs, arriver chez nous est devenu trop compliqué". Certains commerçants seraient proches de déposer le bilan. 

Il y a quelques jours, plusieurs commerçants du boulevard de la Woluwe ont envoyé une mise en demeure à l'agence Wegen en Verkeer. Par la voix de leur avocat, ils réclament la reprise et la fin des travaux et à défaut de solliciter en justice une indemnisation pour le préjudice subi.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous