RTBFPasser au contenu

Bruxelles: 50 "pavés de la mémoire" posés pour commémorer les Juifs victimes du nazisme

Hommage aux victimes juives de la rafle des Marolles

JT 19h30

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

02 sept. 2018 à 17:40 - mise à jour 02 sept. 2018 à 17:401 min
Par RTBF

Journée de commémoration à Bruxelles ce dimanche à Bruxelles : l'Association pour la mémoire de la Shoah a inauguré la pose de 50 nouveaux "pavés de la mémoire" dans le quartier des Marolles. Le 3 septembre, cela fera 75 ans que commençait la rafle des Juifs de nationalité belge.

C'est une rafle que les nazis nommèrent opération "Iltis", pour "putois" en allemand. Cette nuit-là, 379 hommes, 415 femmes et 138 enfants juifs de nationalité belge furent déportés vers le camp de concentration d'Auschwitz par le convoi 22 B.

Eric Picard, administrateur de l'Association pour la mémoire de la Shoah revient sur l'histoire particulière de ce convoi : "En 1942, les nazis ont raflé les Juifs étrangers en disant aux Belges de ne pas s'inquiéter pour leurs compatriotes, et qu'ils ne déportaient que les Juifs 'qui leur posaient un problème'. En 1943, à la date du 3 septembre, a eu lieu la vérité de l'intention nazie, c'est-à-dire d'exterminer tous les Juifs, bien entendu y compris ceux qui avaient la nationalité belge. Et donc ceux-là ont été arrêtés".

Des 700 déportés, il ne restera que 19 rescapés. D'autres, comme Meyer Zalc, échapperont de peu à la rafle, cachés par des gens ordinaires : "A l'âge de 5 ans, en octobre 1942, en pleine nuit, mon père et ma mère m'ont déposé avec mon frère dans un couvent. Et je garde encore dans ma tête les cris que j'ai poussés dans ce corridor".

La cérémonie de ce dimanche rendait également hommages à ces citoyens courageux qui cachèrent bénévolement des juifs, ceux-là qui ne furent jamais honorés officiellement comme des résistants.

Articles recommandés pour vous