Icône représentant un article video.

Cyclisme

Brussels Cycling Classic : Taco van der Hoorn s’impose devant la surprise Thimo Willems, le peloton piégé

Brussels Cycling Classic 2022 : Victoire de Taco van der Hoorn

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

05 juin 2022 à 05:00 - mise à jour 05 juin 2022 à 16:00Temps de lecture2 min
Par Alexandre Perniaux

Encore une victoire pour Intermarché-Wanty-Gobert. Taco van der Hoorn s’est imposé ce dimanche au pied du Stade Roi Baudouin et remporte la 102e édition de la Brussels Cycling Classic. Le Néerlandais s’impose au sprint juste devant la surprise Thimo Willems (Minerva Cycling Team) et l’Autrichien Tobias Bayer (Alpecin Fenix). Il s’offre sa première victoire cette saison, la treizième pour la formation de Jean-François Bourlart en 2022.

Le départ de cette 102e édition est donné aux environs de midi sous les Arcades du Cinquantenaire, mais surtout sous une pluie battante. Historiquement promis aux sprinteurs, le parcours de la course a été durci l’année passée, avec notamment une double ascension du Mur de Grammont. Après 21 kilomètres de course, une échappée composée de 10 coureurs se forme. Elle comptera jusqu’à 8 minutes d’avance sur le peloton.

Au 113e km, la course se corse avec le premier enchaînement Mur de Grammont, Bosberg, Congoberg. L’échappée coopère bien, mais son avance sur le peloton fond à vue d’œil. Au moment de gravir les pavés glissants du mythique Mur de Grammont pour la seconde fois de la journée, elle ne compte plus que 3’15 d’avance sur le peloton.

À 55 km de l’arrivée, Tim Wellens (Lotto-Soudal) part en contre-attaque avec Magnus Sheffield (INEOS), après une tentative manquée quelques kilomètres auparavant. Ils sont rejoints par un groupe de 6 coureurs : Ben Turner (INEOS), Michael Matthews (Team BikeExchange-Jayco), Florian Vermeersch (Lotto-Soudal), Gianni Vermeersch (Alpecin-Fenix), Alex Zingle et Piet Allegaert (Cofidis).

Derrière, le peloton a explosé dans le mur, et ne compte plus qu’une quarantaine de coureurs emmenés par l’équipe Arkéa- Samsic. L’équipe bretonne fournit un énorme travail, et malgré une bonne entente, la contre-attaque voit le peloton revenir à 35 km de l’arrivée. Devant, l’échappée matinale compte encore 1’50 d’avance.

C’est l’équipe Lotto Soudal qui prend les choses en mains à l’avant du peloton et accélère la cadence. À l’entame de la Heiligekruiswegstraat, dernière difficulté répertoriée de la journée, Axel Laurance (B&B Hotels-KTM) et Jelle Wallays (Cofidis) ne parviennent plus à suivre l’allure de l’échappée et sont repris par le peloton.

À 10 kilomètres de l’arrivée, l’inquiétude commence à s’installer au sein du peloton puisque les hommes de tête ne lâchent rien et comptent toujours 45 secondes d’avance. Les 8 coureurs coopèrent magistralement, et malgré un travail de titan du recordman de l’heure Victor Campenaerts (Lotto-Soudal), le peloton peine reprendre du temps.

Un retard que le peloton ne comblera finalement jamais. À la flamme rouge, Taco van der Hoorn (Intermarché – Wanty – Gobert) sort en puissance du groupe de tête et seul Tobias Bayer (Alpecin-Fenix) arrive à suivre. Ils sont rejoints par le surprenant Thimo Willems (Minerva Cycling Team), qui lance le sprint de très loin. Le jeune Bruxellois croit tenir la victoire, mais van der Hoorn parvient à revenir au forceps, dépassant Willems juste avant la ligne d’arrivée. Avec une victoire "à la van der Hoorn", le Néerlandais remporte sa première course de la saison, la treizième pour Intermarché en 2022.

Articles recommandés pour vous