RTBFPasser au contenu

Regions Bruxelles

Brussels Airport: moins d'un travailleur sur quatre vient de la capitale

Brussels Airport: moins d'un travailleur sur quatre vient de la capitale
23 mai 2017 à 08:56 - mise à jour 23 mai 2017 à 08:561 min
Par Philippe Carlot

L'emploi à Brussels Airport bénéficie-t-il bien aux Bruxellois? La question a souvent été soulevée. Pas toujours de manière très précise. A la grosse louche, on sait à présent que moins d'un travailleur sur quatre à l'aéroport viendrait de la capitale. 23% exactement. C'est la conclusion d'une enquête commandée par le ministre bruxellois de l'Emploi à la KUL, l'université catholique de Leuven.

De quoi pouvoir positionner aussi Bruxelles et ses intérêts dans le débat sur l'application plus stricte des normes de bruit pour les avions.

Les normes de bruit de la Région bruxelloise menacent l'emploi à l'aéroport de 3000 Bruxellois, selon le patron de Brussels Airport, Arnaud Feist, qui le cite, pour mettre la pression sur la Région bruxelloise, dans le dossier du survol de la capitale et des nuisances sonores qu'engendre le trafic aérien.

Un chiffre un peu sorti de nulle part et ne reposant sur aucune étude scientifique récente, estime Didier Gosuin. Le ministre bruxellois de l’Économie et de l'Emploi a donc commandé sa propre étude.

Si l'on se base uniquement sur les dix secteurs d'activités en lien direct avec le transport aérien, Brussels Airport emploie un peu moins de 1400 Bruxellois, soit 13% de l'emploi total. Si l'on y ajoute les activités pouvant avoir un lien avec le transport aérien, le nombre de Bruxellois grimpe à plus de 4000.

Mais Didier Gosuin nuance : ce chiffre est largement surévalué. Le ministre bruxellois réclame une méthodologie commune. "Je ne nie pas l’impact économique de l’aéroport mais je veux que l’on parle sur base de chiffres qui ont du sens et qui sont scientifiquement prouvés. Et pas faire des effets d’annonce comme on fait régulièrement et même un peu trop souvent !"

Didier Gosuin voudrait ainsi créer un observatoire de l'emploi aéroportuaire associant l'aéroport, les régions et le fédéral. Il risque de l'attendre encore longtemps.

Articles recommandés pour vous