Sur un air de cinéma

Bruno Coulais, compositeur de musiques de films : "Avant tout, garder sa part d’enfance"

© Tous droits réservés

17 oct. 2022 à 10:15Temps de lecture2 min
Par Pascale Vanlerberghe

Né en 1954 à Paris, Bruno Coulais a construit une impressionnante carrière en tant que compositeur de musique de film, et ce depuis la fin des années 70. Ses partitions lyriques et imaginatives sont souvent reconnaissables et rappellent son goût pour l’opéra et la voix humaine. Pascale Vanlerberghe nous dresse le portrait du compositeur dans son émission Sur un air de cinéma.

Quand il compose, Bruno Coulais se laisse guider davantage par la lumière, l’éclairage plutôt que par le scénario en tant que tel. Comme il aime à le souligner : "Au cinéma, le compositeur doit aller à la rencontre des cinéastes, entrer dans leur monde, mais sans renoncer au sien propre. Voilà la difficulté ou le paradoxe de la musique pour l’image. En collaborant avec des réalisateurs et réalisatrices aux univers très variés, je pense avoir découvert par ricochet beaucoup de choses sur moi-même. Cela m’a aidé à progresser, à explorer des territoires qui n’étaient pas naturellement les miens. Le Cinéma est un laboratoire où j’ai cherché à construire des formules orchestrales inédites alliant à la fois des polyphonies corses, des musiciens issus du jazz, de la variété, du classique, ou même des rappeurs. A l’image du monde d’aujourd’hui, un monde éclaté où se mêlent toutes les cultures."

Le travail musical ambitieux de Coulais va de compositions pour blockbusters français (Les rivières pourpres – 2000) à des documentaires épiques (Le peuple migrateur – 2001) en passant par des animations délicieuses tel le folklore du film d’aventures Wolfwalkers (2020). C’est sa rencontre presqu’hasardeuse avec le réalisateur français, François Reichenbach qui déclenche son amour pour la musique de film puisque ce dernier lui demande de composer la musique du court métrage documentaire México Mágico (1979), 1996 sera l’année du documentaire Microcosmos : Le peuple de l’herbe (1996) de Claude Nuridsany et Marie Pérennou, produit par Jacques Perrin disparu en avril dernier. Véritable succès de foule,

La bande originale lui vaudra son premier César (sur trois), ainsi que le prix Georges Delerue de la meilleure bande originale au Film Fest Ghent. Il forme avec Jacques Perrin un duo de talent, et l’on retrouve leur collaboration sur de nombreux films tels qu’Himalaya, l’enfance d’un chef (1999), Océans (2009) et Les Saisons (2015). Pour Himalaya, Bruno Coulais reçoit une mention spéciale "pour l’excellence de la musique" au Film Fest Ghent.

Et puis, bien sûr, vinrent " Les Choristes " (2005), produit par Jacques Perrin et qui fut un succès exceptionnel ! Bruno Coulais a travaillé directement avec la chorale de garçons que l’on retrouve dans le film. La chanson’’ Vois sur ton chemin’a été nommée aux Oscars pour la Meilleure Chanson Originale.

C’est en 2009 que Bruno Coulais travaille sur son premier long métrage anglophone à succès. Il compose la musique du film en stop motion de Henry Selick, Coraline. Il démarre sa collaboration avec le studio d’animation irlandais Cartoon Saloon et son fondateur Tomm Moore.

En collaboration avec le groupe irlandais Kíla, il écrit la bande originale de la trilogie The Secret of Kells (2009), Song of the Sea (2014) et Wolfwalkers (2020).

Les plus récents travaux du compositeur comprennent les bandes originales de Maigret (2022) de Patrice Leconte, du documentaire The Forestmaker (2022) de Volker Schlöndorff et du prochain film de Henry Selick, Wendell & Wild.

Et ce qu’il a appris tout au long de sa longue carrière, c’est l’importance de garder en soi sa part d’enfance qui nous permet de rester intuitifs devant toute création, et de s’émerveiller à chaque fois.

Sur un air de cinéma

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous