Journal du Rock

Bruce Springsteen fait pleurer le présentateur Howard Stern en jouant un titre au piano

Springsteen

© Twitter

03 nov. 2022 à 10:14Temps de lecture2 min
Par Classic 21

Lundi dernier (31 octobre), Bruce Springsteen était l’invité d’Howard Stern dans son émission et a proposé une version intimiste de son classique "Thunder Road" qui a ému aux larmes le célèbre présentateur.

Lors d’une interview, il discute de l’enregistrement du titre "Jungleland", qui clôt l’album Born to Run de 1975. On y retrouve un célèbre solo du défunt saxophoniste Clarence Clemmons, avec qui Springsteen aurait passé plus de 16 heures en studio pour finaliser le morceau.

Le Boss a ensuite avoué qu’il ne savait plus jouer l’intro de "Jungleland" au piano mais s’est tout de même installé derrière l’instrument présent en studio pour reprendre quelques titres de Born to Run en précisant qu’il avait composé la plupart de ces chansons au piano. Il a ensuite entamé le classique "Thunder Road", qui a laissé Howard Stern sans voix et en pleurs.

On vous laisse découvrir ce moment plein d’émotions en vidéo ci-dessous :

Loading...

Bruce Springsteen est en pleine promotion autour de son album Only the Strong Survive prévu pour le 11 novembre et a déjà dévoilé les morceaux "Do I Love You (Indeed I Do)", "Nightshift" et "Don’t Play That Song".

Parmi les autres reprises que Bruce Springsteen prévoit dans son album, on retrouvera “I Wish It Would Ran,” des Temptations, “‘What Becomes of the Brokenhearted" de Jimmy Ruffin et quelques autres belles surprises.

Springsteen y explore le catalogue légendaire de la Motown, Gamble and Huff, Stax et beaucoup d’autres labels célèbres. Sur ce 21e album studio, le Boss sera accompagné au chant par Sam Moore, par la section cuivre du E Street Band, par Rob Mathes aux cordes et Soozie Tyrell, Lisa Lowell, Michelle Moore, Curtis King Jr., Dennis Collins et Fonzi Thornton aux chœurs.

Bruce Springsteen explique : "Je voulais faire un album où je ne faisais que chanter. Et quelle musique fonctionne aussi bien que celle des chansons américaines des 60’s et 70’s ? Je me suis inspiré de Levi Stubbs, David Ruffin, Jimmy Ruffin, the Iceman Jerry Butler, Diana Ross, Dobie Gray, et Scott Walker, entre autres. J’ai essayé de leur rendre justice à tous, ainsi qu’aux fabuleux auteurs de cette superbe musique. Mon but avec cet album, c’est que le public moderne se rende compte de la beauté et de la joie que cette musique peut procurer, tout comme je m’en suis rendu compte moi-même. J’espère que vous aimerez l’écouter autant que cela m’a plu de l’enregistrer !"

Toutes les infos sont disponibles ici.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous