RTBFPasser au contenu

Journal du Rock

Brian May se souvient de l’expérience traumatisante de travailler sur les voix de Freddie Mercury

Brian May
11 mai 2022 à 08:172 min
Par Marie-Amélie Mastin

Le guitariste se souvient de cette sensation difficile à gérer, de devoir travailler jour et nuit sur les voix de Freddie Mercury, peu après son décès, pour finaliser l’album de Queen, Made In Heaven.

C’est d’ailleurs l’album que Brian May préfère dans l’intégralité de la discographie de Queen : "J’aime chaque minute de cet album".

Le musicien était l’invité d’Elis James et John Robins de la BBC Radio 5 Live, pour le podcast How Do You Cope traitant du travail deuil et de la dépression.

C’est à cette occasion qu’il a expliqué :

"C’était vraiment étrange ; J’ai passé un nombre incalculable d’heures, de jours, de semaines, à peaufiner les voix de Freddie. Je l’écoutais jour et nuit et à certains moments, je me suis surpris à dire "C’est chouette, ça sonne super bien Fre… Oh, tu n’es plus là".

"C’était très difficile et j’ai dû faire des pauses, m’éloigner pour mieux y revenir. Et aujourd’hui, je ressens de la joie et de la fierté d’avoir pu terminer ce que Freddie nous avait laissé."

Made In Heaven est le premier album sur lequel le groupe a travaillé après le décès de Freddie Mercury du SIDA en 1991.

“J’aime toujours cet album. Je pense que c’est mon favori de Queen", a redit Brian May. "Certains éléments sont tellement profonds, c’est de l’or pur."

A propos du deuil qu’il a dû faire ensuite, Brian May explique qu’avec Roger Taylor, ils se sont plongés à corps perdu dans leurs projets personnels pour "surcompenser la perte de leur "frère" qui leur manquait."

"Nous avions sans doute besoin de cette phase de déni, et de pouvoir dire au public que nous pouvions faire autre chose que Queen. Ce qui était saugrenu vu que nous avons passé la moitié de nos vies à construire Queen, mais nous n’en n’étions pas conscients à ce moment-là. Cela a pris du temps."

Retrouvez ici l’intégralité du podcast.

Il y a quinze jours, Brian May s’était exprimé sur une autre collaboration, moins plaisante, avec Guns N' Roses. Il a des souvenirs tièdes de son travail pour le sixième album Chinese Democracy, sorti en 2008.

Le guitariste de Queen faisait partie des nombreux intervenants qui ont participé au projet, mais le fruit de son travail avec eux n’avait pas été conservé, ce qu’il n’avait d’ailleurs pas beaucoup apprécié. On pensera par exemple au titre " Catcher In The Rye " qu’ils avaient enregistré en 1999 et sera finalement enlevé de la version finale de l’album.

Sur le même sujet

15 juin 2022 à 09:26
1 min
20 mai 2022 à 11:21
1 min

Articles recommandés pour vous