Le Brésil bat l'Italie 2-4

Dante, premier buteur du match Italie-Brésil (2-4)

© AFP

22 juin 2013 à 10:16 - mise à jour 22 juin 2013 à 21:35Temps de lecture3 min
Par mag

Le Brésil entre rapidement dans son match en amenant le danger dès les premières minutes. On pense la rencontre lancée mais le reste de cette première période sera assez décevant. Beaucoup de duels, de contacts assez rugueux et déjà trois changements pour blessure après à peine une demi-heure de jeu. On retiendra également le vilain geste de Neymar sur Abate. Frustré après une faute subie, le Brésilien s'est vengé et a blessé Abate qui a dû quitter la partie. Neymar n'a pas été ménagé par les Italiens dans ce match mais le geste n'est pas excusable. Il prend la jaune, une jaune orangée...

Le vilain geste de Neymar sur Abate

Dans l'ensemble, le Brésil a dominé la première partie de match mais la Seleçao devra attendre les arrêts de jeu pour concrétiser cette domination. Neymar botte un coup franc vers la tête de Fred, Buffon repousse dans les pieds de Dante laissé seul et vraisemblablement en position de hors jeu. L'ex-joueur de Charleroi et du Standard pousse au fond et fait 0-1 juste avant le repos.  

Italie-Brésil, le 0-1 de Dante

Italie-Brésil, les highlights de la 1e MT

Sur sa première réelle occasion, la Squadra va égaliser grâce à un but de Giaccherini (50e). Le petit format de la Juventus réceptionne une très belle aile de pigeon de Balotelli et file vers le but, il décoche ensuite une frappe croisée et très sèche pour secouer les filets, 1-1. 

Italie-Brésil, le 1-1 de Giaccherini

La réaction du brésil est immédiate. Neymar est séché par Maggio à l'entrée du rectangle, il botte le coup franc et trompe un Buffon très et trop immobile. Les Brésiliens repassent devant à la 54e, 1-2.

Italie-Brésil, le 1-2 de Neymar

Dix minutes plus tard, Fred est bien lancé en profondeur. L'attaquant-pivot brésilien gagne son duel en puissance et au mérite avant de fusiller Buffon, 1-3 (65e). Les locaux pensent avoir fait l'essentiel. 

Italie-Brésil, le 1-3 de Fred

Mais à 20 minutes du terme, l'Italie va une nouvelle fois revenir après une phase confuse et litigieuse. Corner italien, Balotelli est largement accroché dans le rectangle. Au moment où l'arbitre porte son sifflet à la bouche et souffle, Chiellini frappe et met le ballon au fond. L'arbitre désigne dans un premier temps le point de pénalty mais quand il voit les filets trembler, il se ravise et accorde le but. Les Brésiliens sont furieux et estiment avoir arrêté de jouer suite au coup de sifflet. L'arbitre ne reviendra pas sur sa décison, 2-3 (70e).

Italie-Brésil, le 2-3 de Chiellini

L'Italie pousse en fin de match et Maggio trouve la barre transversale brésilienne après une reprise de la tête (79e). La Seleçao ne parviendra à se rassurer qu'à la 88e avec un deuxième but pour Fred qui profite d'une nouvelle position de hors jeu pour tromper Buffon, 2-4.

Italie-Brésil, le 2-4 de Fred

Le digest du match :

ITALIE : Buffon - De Sciglio, Chiellini (70e 2-3), Bonucci, Abate (29e out) - Aquilani, Montolivo (25e out) - Marchisio, Diamanti (71e out), Candreva - Balotelli 
Banc : Sirigu, Marchetti, Maggio (29e in), Astori, Giovinco, Gilardino, El Shaarawy (71e in), Barzagli, Cerci, Giaccherini (25e in et 50e 1-1)

BRÉSIL : Julio Cesar - Dani Alves, Thiago Silva, David Luiz (33e out), Marcelo - Luiz Gustavo (43e CJ), Hernanes, Oscar - Hulk (76e out), Neymar (28e CJ, 54e 1-2 et 67e out), Fred (65e 1-3 et 88e 2-4)
Banc : Jefferson, Diego Cavalieri, Fernando (76e in), Lucas, Dante (33e in et 45+1 0-1), Filipe Luis, Jean, Rever, Bernard (67e in), Jo, Jadson

Arbitre : Mr Irmatov (Ouz)

Japon-Mexique: 1-2

Le Mexique, déjà éliminé de la Coupe des Confédérations, a battu 2 à 1 le Japon grâce à un doublé de l'attaquant de Manchester United Javier Hernandez, samedi à Belo Horizonte. Ce succès permet aux Mexicains et à leur sélectionneur José Manuel de la Torre de quitter le Brésil sur une note positive, après deux revers contre l'Italie (2-1) et la Seleçao (2-0). Les Japonais ont connu eux trois échecs en autant de matches (revers 4-3 contre la Squadra azzurra, 3-0 contre la Seleçao). Dans le stade Mineirao de Belo Horizonte, Hernandez a ouvert la marque en inscrivant un but de la tête après un centre d'Andrés Guardado, avec une mauvaise sortie du gardien de but japonais Eiji Kawashima (57e). Puis l'attaquant de MU anticipait la sortie du portier nippon pour inscrire un doublé (2-0, 66e). Les Japonais réduisaient la marque grâce à l'attaquant Shinji Okazaki (2-1, 86e). Chicharito, le surnom de Javi Hernandez, aurait pu inscrire un triplé, mais Kawashima détournait son tir au but en fin de match. Le Mexique, qui a disputé au Brésil sa 6e Coupe des Confédérations, avait remporté en 1999 la compétition alors disputée sur son sol.

J.Helguers avec AFP