RTBFPasser au contenu

Bras de fer parlementaire épique entre majorité et opposition sur les reçus-collés de médecine

Bras de fer parlementaire épique entre majorité et opposition sur les reçus-collés de médecine
08 nov. 2017 à 18:48 - mise à jour 08 nov. 2017 à 18:482 min
Par Belga

La situation des étudiants reçus-collés en 1er bachelier de médecine a donné lieu mercredi un épique bras de fer entre une majorité PS-cdH bien (re)soudée et l'opposition en séance plénière du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles (PFWB).

En cause: une proposition de décret d'Ecolo déposée en urgence visant à permettre à ces quelque 200 étudiants de passer sans tarder en 2e bachelier, et ce avec toutes les garanties juridiques et légales nécessaires.

Les leaders de la majorité PS-cdH ont toutefois d'emblée rejeté une initiative jugée précipitée, la cheffe groupe socialiste, Christiane Vienne, expliquant que le gouvernement déposerait lui-même dès la semaine prochaine, sans doute, un projet de décret sur ce sujet.

L'opposition impose un débat et un vote

Néanmoins, grâce à des bancs PS et cdH fort dégarnis en ouverture de la plénière, l'opposition Ecolo, MR, DéFI et PTB est parvenue à rassembler une courte majorité pour modifier malgré tout l'ordre du jour de la séance et imposer ainsi un débat et un vote sur le texte.

La cheffe de groupe PS, disant douter de la qualité légistique de la proposition Ecolo, a alors annoncé qu'elle exigeait un avis préalable au Conseil d'Etat sur le texte, comme le règlement du Parlement le lui permet. Une mesure qui a pour conséquence de reporter tout vote à 30 jours au moins...

Dénonçant une manoeuvre politique de la majorité, l'opposition a alors demandé que cet avis du Conseil d'Etat soit demandé sous le régime de l'urgence, ce qui permet de réduire le délai d'attente à quelques jours à peine.

S'ensuivit une longue passe d'armes sur l'interprétation du règlement du parlement et la nécessité de tenir compte ou pas du vote intervenu en ouverture de séance.

Et un renvoi vers le conseil d'Etat

Après moult discussions, il fut finalement décidé de procéder à deux votes: le premier sur le renvoi de la proposition de décret vers le Conseil d'Etat, et le second sur l'opportunité de solliciter ou pas un examen en urgence.

Les votes intervenant toujours en fin de séance au PFWB, les bancs de la majorité avaient eu le temps de bien se regarnir au moment fatidique du scrutin. Et sans surprise, les députés PS et cdH ont approuvé le renvoi vers le Conseil d'Etat, tout en rejetant dans la foulée la demande d'urgence...

Détail piquant: tout ce micmac politique s'est joué sous les yeux sans doute un peu éberlués de plusieurs députés-citoyens, invités mercredi à remettre solennellement aux élus de la Fédération la motion qu'ils ont rédigée cet été à l'occasion du tout premier parlement-citoyen organisé par le PFWB.

L'opposition ne s'est pas priée pour dénoncer un vote de la majorité au détriment des étudiants concernés. Le débat sur la proposition d'Ecolo a lui été renvoyé à quinzaine, mais en commission.

Articles recommandés pour vous