RTBFPasser au contenu

BW Matin

Braine-l’Alleud : l’héroïne d’André Taymans Caroline Baldwin fête ses 25 ans

L’héroïne Caroline Baldwin fête ses 25 ans
21 déc. 2021 à 15:352 min
Par Cathy Massart

Caroline Baldwin est le personnage principal d’une série de bandes dessinées signées André Taymans. L’auteur et scénariste a créé, en 1996, cette détective privée dans la mythique revue " Á SUIVRE " des éditions Casterman.

Une héroïne née par accident

Si Caroline Baldwin connaît un énorme succès bien au-delà de nos frontières, sa naissance s’est faite d’une manière fortuite.

André Taymans :"C’est vraiment un accident de parcours cette héroïne. J’avais présenté au rédacteur en chef de Á suivre un projet de one shot dont le thème était la déprime d’un astronaute revenu sur terre après avoir été sur la lune et qui se suicide à la fin du bouquin, ce qui n’était pas très joyeux ! Dans le synopsis, il était mentionné qu’il y avait une détective privée qui suivait l’astronaute. Ensuite, le rédacteur en chef m’a dit qu’il désirait une série et je lui ai répondu que faire une série sur un astronaute mort allait être compliqué. Á ce moment, il m’a demandé de développer le personnage de la détective et c’est de cette manière que Caroline Baldwin est née".

L'intégrale de la série Caroline Baldwin
L'intégrale de la série Caroline Baldwin Tous droits réservés

La Québécoise aux cheveux noirs

Pour créer Caroline Baldwin, l’auteur s’est inspiré de ses voyages, en particulier ceux qui l’ont emmené au Québec.

"Comme il s’agissait, au départ, d’un astronaute américain cela devait se passer outre-Atlantique. Or, je n’avais pas envie de faire une héroïne américaine donc j’ai choisi une Québécoise car je connais mieux le Québec que les Etats-Unis, précise André Taymans. J’avais également envie qu’elle soit multiculturelle et qu’elle puisse voyager un peu partout pour donner une latitude assez large à son champ d’action. Je me suis que j’allais en faire une indienne parce que j’étais allé voir des réserves entre Montréal et Québec. Quant à son physique, je n’avais pas envie de dessiner le stéréotype de la blonde aux longs cheveux, j’ai opté pour une brune aux cheveux courts. J’ai essayé de prendre le contre-pied de tout pour créer ce personnage ce qui finalement a bien fonctionné".

Début des années 2000, on apprend que Caroline Baldwin est séropositive, comme l’explique Andy Taymans. "À l’époque c’était assez moderne. C’était grave également les gens mourraient du sida. Cela à donner une dimension supplémentaire à la série".

Un anniversaire en albums

Pour célébrer les 25 ans de Caroline Baldwin, les Editions du Tiroir proposent le nouvel album de Caroline Baldwin intitulé " Double dames " ainsi que le 1er album de la série " Moon River " ressorti en grand format et enfin, un ouvrage de 960 pages qui reprend l’intégrale de la série.

Articles recommandés pour vous