RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions

Bousval : des citoyens s’unissent pour acheter un bois du village

Deux citoyens, et nouveaux copropriétaires, heureux de se promener dans le bois Balon.
28 déc. 2021 à 10:11 - mise à jour 28 déc. 2021 à 15:42Temps de lecture1 min
Par Anaïs Stas & Margaux Guyot

"Voilà, c’est acheté, c’est signé" déclare Jean-Paul Minon, un citoyen tout sourire. A Bousval, c’est une vente toute particulière qui a été actée hier après-midi devant notaire. Des citoyens unis en coopérative ont racheté le Bois Balon, une parcelle de forêt d’un hectare et demi située à proximité du village.

L’objectif de cette démarche est de garder ce bois ouvert à tous et d’éviter que de potentiels propriétaires privés décident d’en fermer l’accès. Le bois était jusqu’à présent la propriété d’une famille, la famille Balon, qui a décidé de mettre en vente la parcelle. Les villageois qui ont toujours eu accès à ce terrain privé, craignaient de voir l’accès privatisé par un nouveau propriétaire. Ils ont donc créé une coopérative pour racheter le bois. Près de 400 coopérateurs se sont unis pour réunir les 72.000 euros nécessaires. Les anciens propriétaires sont ravis, comme l’exprime Bernadette Balon "Toute la famille Balon est très heureuse d’avoir vendu à un groupement citoyen, et que le bois restera ouvert à tous comme il l’a toujours été durant les 50 dernières années".

Le Bois Balon
Le Bois Balon RTBF – Margaux Guyot

"C’est un bois très diversifié. Il y a même des arbres qu’on ne trouve presque pas ailleurs. Il y a aussi une petite partie où il y a des jacinthes des bois. Donc là, c’est une partie où les enfants ne pourront pas jouer. Mais ailleurs dans le bois, les enfants pourront continuer à jouer, construire des cabanes avec des branches mortes" détaille Guido Latré en arpentant les sentiers du Bois Balon. "Le grand défi sera de préserver cet équilibre entre récréation et préservation de la nature. Je suis très heureux aussi du soutien reçu par l’initiative. On a même une actionnaire à Londres et une en Allemagne". A noter que le projet a également reçu le soutien financier de la commune et de la province. Il faut maintenant réaliser les premiers aménagements, les premiers entretiens. "Nous allons prendre conseil auprès de spécialistes pour pérenniser ce bien commun" conclu Jean-Paul Minon.

Le Bois Balon n’est pas le seul bois wallon à avoir été racheté par les citoyens des alentours. L’an dernier, à Braine-le-Comte, plus de 2000 coopérateurs se sont unis pour racheter un bois de 79 hectares.

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous