RTBFPasser au contenu

Chroniques

Boucherie rue de la loi

Boucherie rue de la loi
21 sept. 2020 à 06:42 - mise à jour 21 sept. 2020 à 08:313 min
Par Bertand Henne

Rupture des négociations dimanche soir entre les présidents des 7 partis qui doivent former une majorité Vivaldi. Tous les regards se portent sur Georges-Louis Bouchez, le président du MR. Dramatisation ou profond problème ? Les deux. Il y a dramatisation, car c’est la dernière ligne droite. Mais il y a aussi un vrai problème lié à un personnel politique qui n’y arrive plus.

Dramatisation

La journée d’hier a permis de démontrer que la confiance est loin d’être acquise entre les sept présidents de partis. Tout est parti d’une interview donnée par Georges-Louis Bouchez à l’hebdomadaire Humo en Flandre. Il y affirme entre autres que Sophie Wilmès sera Premier ministre, que cet accord est beaucoup plus à droite que l’accord qui n’est pas intervenu entre le PS et la N-VA. Interview intervenue alors que les présidents de partis s’étaient engagés dans cette dernière ligne droite à une grande discrétion.

Cela a donc jeté un froid polaire dans les discussions. Ceci s’ajoutant à d’autres reproches des autres de la part du PS, du sp.a, du CD&V en particulier à propos des retards de Georges-Louis Bouchez, à son niveau de néerlandais jugée insuffisant par certains et par le fait qu’il remettrait très souvent en question des accords intervenus entre les chefs de cabinets. Une attitude que certains qualifient de sabotage afin de pouvoir rester autant que possible au pouvoir avec les septministres libéraux. Bref c’est haro sur Georges-Louis Bouchez. Toute la presse flamande ce matin le pointe comme le grand responsable du fiasco. Son image en Flandre est on ne peut plus mauvaise.

Sainte Sophie

Georges-Louis Bouchez se défend de ces reproches. Mais il paie son hypercommunication, sa rupture permanente avec les règles de la rue de la Loi. C’est pour ça que les autres partis ont demandé que Sophie Wilmès participe désormais à la négociation pour ramener la sérénité. Ce qui est piquant. D’un côté c’est humiliant pour Georges-Louis Bouchez. Mais d’un autre côté cela démontre par l’absurde que Sophie Wilmès est indispensable pour former un gouvernement. Et donc peut-être pour le diriger.

Georges-Louis Bouchez estime aujourd’hui être le bouc émissaire des partis avec lequel il a des divergences de fond. Il pointe le dossier institutionnel avec le CD&V, il pointe le socio économique avec le PS, en particulier la fiscalité. Avec la position d’entremetteur Egbert Lachaert il estime être le seul président de parti à réellement défendre les positions libérales (sympa pour le VLD). Et à l'entendre, il y a peu de dossiers dans lequel des accords ont été engrangés.

Ce qui bloque en plus de tout ça c’est le 16 rue de la Loi. Les socialistes ne veulent pas de Sophie Wilmès, les libéraux ne veulent pas de Magnette, et le CD&V veut un CD&V.

Bref les blocages persistent. Notons toutefois que la dramatisation n’est pas du tout anormale. Même si la dégradation de la confiance intervenue ce week-End est spectaculaire. Au-delà de Georges-Louis Bouchez, le comportement de Joachim Coens est aussi pointé par plusieurs partis comme problématique. Le président du CD&V serait ainsi en permanence au téléphone pour faire valider des points par les hommes et femmes fortes de son parti ce qui n’aide évidemment pas.

Bérézina en vue ?

Il y a une obligation de résultat pour le 1er octobre ou c’est la bérézina totale, la fin du gouvernement Wilmès et l’inconnu, peut-être des élections. Même si avec la reprise du Corona cela reste compliqué. Un élément pour expliquer cette situation plus compliquée que prévu. C’est l’inexpérience autour de la table. Tous les présidents de partis participent à leur première négociation fédérale en tant que président. Certains sont très jeunes et sans expérience de la négociation à ce niveau. Et cela inclut aussi leur équipe de négociation. Le renouvellement des partis politiques, réclamé par les urnes participe aussi de faire de la rue de la loi une vraie boucherie.

 

Articles recommandés pour vous