RTBFPasser au contenu
Rechercher

Basket

BNXT League - Playoffs : Ostende prend aisément la mesure de Mons-Hainaut, Louvain gagne à Malines

Basket : Le joueur d'Ostende Olivier Troisfontaines. Ostende a battu Mons-Hainaut dans la première manche des demi-finales

Ostende, tenant du titre, n'a pas laissé la moindre chance à Mons-Hainaut et s'est imposé 84-66 (repos 46-27) dans la première manche de sa demi-finale des playoffs belges de la BNXT League. Dans le même temps, Louvain a battu Malines 63-72. 

Entre Ostende et Mons-Hainaut, la rencontre assez équilibrée dans les dix premières minutes (8-8, 16-15, 21-20 avant de se terminer sur la marque de 27-22) a basculé dès la deuxième période. Un 13-1 infligé d'entrée porta l'avance d'Ostende à 17 unités (40-23) à la 16e minute. Après le repos (46-27), Mons justifia davantage sa présence dans le dernier carré de la compétition sans toutefois parvenir à réduire son retard (66-47) dans le 3e quart et à peine dans le quatrième. La faute en grande partie à une défense incapable de rivaliser aux rebonds (36-18), de gêner les tirs ostendais (55/% de réussite dont 50 % à 3 pts) et d'un jeu collectif insuffisant (9 assists contre 19 pour les hommes de Gjergja).

Au niveau individuel, côté ostendais, Keye Van Der Vuurst De Vries a très bien rempli son rôle de meneur (12 pts, 7 ast) et Levi Randolph celui de marqueur (17 pts) tous deux en moins de 24 minutes de jeu. Les 19 points (8/11) de Marcus Tyus pour les Renards n'a trouvé écho qu'auprès de Ajdin Penava (15 pts, 6 rebs). Insuffisant pour menacer les champions en titre qui visent un 23e sacre national et un onzième consécutif. La 2e manche se jouera jeudi à Mons. La série se joue au meilleur des cinq matchs

L'autre demi-finale a vu la victoire de Louvain à Malines 63-72 dans la première manche. Les Louvanistes ont connu la meilleure entame filant de 5-5 à 12-19 et 16-24 après dix minutes. Les Malinois trouvèrent la réponse dès le début de la deuxième période, notamment en transition (17 points au total), en infligeant un 9-0 (25-24) aux Bears. Louvain reprit encore brièvement les commandes 30-33 mais à la pause les Kangoeroes étaient devant 40-37. Maître du rebond (29-41), Louvain retrouva la clé après la pause. Le marquoir évolua à sens unique 40-44 sous l'impulsion de Thibault Vanderhaegen (15 pts) et Jakob Cebasek (21 pts, 8 rebs). La défense louvaniste fit aussi son job (Malines ne tourna qu'à 38 % de réussite contre 45 % aux Bears) et après 30 minutes le plus gros écart du match était enregistré : 49-60. Malines a bien tenté de réagir dans les dix dernières minutes. Domien Loubry, redoutable d'efficacité (6/7 dont 5/6 à 3 pts pour 21 pts) mais trop esseulé, a permis aux Kangoeroes de grignoter leur retard après 56-66 et revenir à 63-66 à 69 secondes de la fin du match. Mais les Malinois ne réussirent pas à se rapprocher davantage. 

 

Articles recommandés pour vous