On n'est pas des pigeons

Black Friday : pourquoi beaucoup de petits commerces n’y participent pas ?

Black Friday: certains commerçants n'y participent pas!

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Selon une enquête du SNI (Syndicat Neutre pour Indépendants), sept indépendants sur dix ne participeront pas au Black Friday cette année. 62% déclarent pourtant avoir encore un stock à écouler.

 

Nous avons rencontré des petits commerçants pour comprendre leurs raisons de ne pas participer au Black Friday.

Pour ces indépendants, les raisons sont essentiellement économiques.

"On a des charges, on a des frais, on doit absolument couvrir un peu toutes ces charges-là en gardant des marges raisonnables. Et en ayant déjà les deux mois de soldes prévues en janvier et en juillet, c’est difficile, mais ça reste suffisant pour nous, non seulement pour écouler les stocks et en plus pour continuer à payer toutes les charges, il faut rester sur des prix pleins", relève Christophe Pirlot, patron de la maroquinerie Pirlot.

"Il y a une augmentation du prix des matières premières, des coûts de transport. En plus, moi, je travaille avec beaucoup de marques anglaises, donc il y a déjà eu le Brexit un peu avant. Donc déjà comme ça, c’est plus compliqué qu’auparavant, parce que nos marges ont fortement diminué alors que les coûts augmentent", précise Murielle Lenglez, gérante de la boutique "Un p’tit coin de parapluie".

On préfère garder vraiment la période de janvier et juillet, périodes de soldes.

Céline Marchal, responsable de EXPO Boutique, confie que "quand on est indépendant et qu’on fait le bon prix toute l’année, c’est compliqué, même si ce n’est que pour un week-end, de faire des ristournes allant de -30, -40,-50%. Et ensuite, on préfère garder vraiment la période de janvier et juillet, périodes de soldes. Je pense que nos clients s’y retrouvent aussi."

Black Friday
Black Friday Getty Images

Le Green Friday, contrepied du Black friday

Consommer mieux, consommer moins.

Pour prendre le contrepied du Black Friday, certaines enseignes issues de l’économie sociale et solidaire, participent aussi au Green Friday. En s’abstenant de toute promotion et en reversant une partie de leur chiffre d’affaires du jour à une association, elles souhaitent ainsi laisser un message "consommer mieux, consommer moins".

Retrouvez "On n’est pas des pigeons" du lundi au vendredi à 18h30 sur la Une et en replay sur Auvio.

Pour plus de contenus inédits, rendez-vous sur notre page Facebook et sur YouTube.

Sur le même sujet

Economie : aux Etats-Unis comme au Royaume-Uni et en Europe, l’ombre de l’inflation pèse sur le Black Friday

Economie

Consommation : cette année encore, le Black Friday attire les foules mais divise les commerçants

Economie

Articles recommandés pour vous